© %author%

Photo d'illustration - Source : google Search

Comment parler du coronavirus et du confinement aux enfants ?

Depuis le début de l’épidémie du coronavirus qui est devenue une pandémie ce mois-ci et après les premiers cas qui ont été signalés par le Président Jovenel Moise le 19 mars dernier, beaucoup de choses ont changé. Certaines personnes ne vont plus au travail, les écoles sont fermées. En résumé, on est pour ainsi dire ou presque confiné. Nous les adultes, nous savons ce qui se passe et nous savons, tant bien que mal, comment nous y prendre.

Toutefois, il y a des personnes qui sont en quelque sorte perdues ou mises à l’écart et qui ne sont pas ou presque au courant de rien et ce sont les enfants. 

Dernièrement, le terme coronavirus est le centre de toutes les conversations. On l’entend dans la bouche des adultes soit à la télévision ou à la radio. L’ampleur que les choses ont prise, en fait qu’on a presqu’oublier d’expliquer la situation aux enfants. Comment expliquer à son enfant qu’il ne pourra plus voir ses copains pendant encore plusieurs semaines ? Comment lui faire prendre conscience des risques et précautions à prendre sans pour autant l’effrayer ? Comment trouver les mots justes, sans dramatiser ni minimiser ? Laetitia Dégraff, psychologue spécialisée en Sciences de la Famille et de la Sexualité, nous donne quelques conseils.

Dofen News : Comment un parent doit parler du coronavirus à son enfant qui n’est pas encore assez grand pour bien comprendre les choses ?
Laetitia Dégraff :
Le premier conseil aux parents c’est d’être à l’écoute des enfants.

a) Permettez aux enfants de s’exprimer librement. Ils peuvent être effrayés et confus face à la situation et les informations qui viennent à eux. Demandez-leur ce qu’ils savent déjà, ce qu’ils ont entendu dire du virus et de ce qui se passe actuellement. C’est une bonne façon de savoir où ils en sont et ce qui les préoccupent le plus. De là, vous pouvez apporter des clarifications et les rassurer.

b) Essayez d’être le plus honnête possible tout en adaptant les informations à l’âge de votre enfant. (De nombreuses sources fiables d’informations sont disponibles : site web de l’UNICEF et WHO, sur IG -> Traduction de Frimousse kindergarten du Covid-19 expliqué aux enfants etc.). Vous pouvez ne pas trouver réponse à toutes leurs questions. Vous pouvez simplement leur dire : « On ne sait pas pour le moment, mais on va se renseigner »

c) Le plus important c’est de leur rappeler que les parents et les adultes autour d’eux sont là pour eux et qu’ensemble ils prendront toutes les mesures de prévention afin de rester en santé.

D.N : Comment lui expliquer ce qu’est le coronavirus sans minimiser la situation et sans lui faire peur ?
L.D :
Beaucoup de fausses informations circulent sur les réseaux sociaux, il est important d’avoir un contrôle parental sur ce à quoi les enfants sont exposés à travers leur téléphone portable ou tablette, et surtout maintenir avec eux une communication ouverte. Consacrer un espace de parole de 30 à 45 mn par jour (ou selon les besoins) pour poser des questions sur ce qu’ils ont entendu ou ce qu’ils veulent savoir sur le virus, pourrait leur permettre d’exprimer leurs doutes et inquiétudes face à la pandémie.

D.N : Comment expliquer le confinement aux jeunes enfants ?
L.D :
Le confinement rentre dans les mesures de prévention de la propagation de la maladie. En expliquant la manière dont la maladie se transmet, par le contact social et les surfaces infectées, on peut arriver à faire comprendre aux enfants le bienfondé de cette mesure. Cependant, vivre plusieurs jours enfermer chez-soi, sans pouvoir se rendre à l’école, voir ses amis, la famille et avoir des activités à l’extérieur, peut à la longue avoir des impacts sur la santé mentale des enfants et de la famille en générale. Face à ce changement drastique dans les habitudes de socialisation, quelques conseils pratiques peuvent aider à s’adapter au confinement à la maison :

a) Etablissez une routine : déterminez ensemble l’heure à laquelle les enfants iront se coucher et se réveilleront tous les jours, l’heure du bain, heure dédiée à l’exercice physique, les heures pour le travail académique et les responsabilités domestiques. Il est important que toute la famille s’implique et que les parents aussi montrent l’exemple.

b) Maintenez le contact avec la famille et les amis : Profitez des facilités de l’internet et des moyens de communication pour rester en contact avec vos proches. Permettez aux enfants de prendre des nouvelles et de donner de leurs nouvelles aux grands-parents, cousins, amis via vidéo-chat, voicenote, SMS, tout en gardant un œil sur les informations partagées avec eux sur les réseaux sociaux.

c) Réservez du temps à passer avec chaque enfant : Le confinement a pour avantage de donner aux parents l’opportunité de resserrer les liens avec leurs enfants. 

Profitez-en ! C’est une bonne façon de rassurer l’enfant de l’amour qu’on lui porte et de lui montrer de l’importance. Demandez à l’enfant ce qu’il voudrait faire. Décider ensemble de la durée des activités que vous ferez ensemble. Essayez-le plus que possible d’éviter l’utilisation des écrans, donnez-lui toute votre attention (éteignez la télévision, mettez les téléphones sur silence) profitez de ce moment pour encourager votre enfant à essayer de nouvelle chose ou à perfectionner un de ses talents.
 
D.N : En tant que psychologue, quels conseils donnerez-vous aux parents pour mieux gérer cette crise tout en ayant leurs enfants avec eux ?    
L.D :
Je leur conseillerais d’adopter de bonnes pratiques de bien-être et de gestion de stress :

a. Prenez des pauses : s’occuper de ses enfants à la maison toute la journée peut vite devenir pesant pour certains parents. Accordez-vous quelques minutes de pause et de relaxation pour vous. Profitez de l’heure de la sieste des enfants pour faire quelque chose d’amusant ou relaxant pour vous (Méditation, écouter de la musique, exercice physique, lecture etc). Prendre une pause peut parfois être nécessaire lorsque vous vous sentez dépasser par la situation ou lorsque que vous vous sentez irriter par le comportement de votre enfant.  Prendre quelques minutes pour respirer profondément et prendre de la distance, peut vous aider à retrouver votre calme afin de mieux adresser la situation.

b. Evitez de passer trop de temps sur les réseaux sociaux : Aujourd’hui nous sommes bombardés de partout d’informations de toutes sortes sur le COVID-19. Pour beaucoup, cela contribue à augmenter l’angoisse et le sentiment d’impuissance qu’on peut ressentir face à la situation. Essayez de faire la part des choses en accordant un temps limité par jour à écouter les nouvelles et communiquer sur les réseaux sociaux au sujet de la pandémie. Lorsque vous vous sentez dépassés et trop angoissés, n’hésitez pas à prendre des mesures drastiques pour protéger votre santé mentale (mettez les groupes chats sur silence, changer le sujet de la conversation, accordez-vous un moment dans la journée pour reconnaitre le positif et ce pour quoi vous êtes reconnaissants etc.).

Laisser un commentaire

Catégories