© %author%

Disparition de Justine : le suspect a avoué, son corps retrouvé

Depuis dimanche matin, Justine Vayrac, âgée de 20 ans et maman d’un petit garçon de deux ans, était portée disparue à Limoges en France. Ce jeudi, le suspect, qui avait été placé en garde à vue depuis mardi, a avoué l’avoir, violée, tuée et enterrée dans un bois. Il a reconnu l’homicide et orienté les enquêteurs vers un secteur proche de son domicile, à Beynat. Quelques heures après ses aveux, le corps de la jeune femme a bien été découvert dans cette zone.

Quatre jours après la disparition de Justine Vayrac le week-end dernier, le suspect a avoué jeudi avoir violé et tué la jeune femme de 20 ans, dont le corps a été retrouvé près de son domicile quelques heures plus tard. «Le corps a été identifié, enterré en lisière d’un bois et partiellement dénudé», a indiqué à l’AFP une source proche du dossier.

Lors de sa garde à vue, le suspect a avoué avoir tué la jeune femme avant de l’enterrer. Les enquêteurs ont retrouvé un corps en suivant ses indications. Il a été mis en examen pour meurtre, séquestration et viol, a annoncé jeudi 27 octobre le procureur de Limoges. L’homme de 21 ans a été placé en détention provisoire et encourt la condamnation à perpétuité, a précisé Baptiste Porcher lors d’un point presse.

« Les premières constatations établissent » que la jeune femme de 20 ans a subi une « pluralité de coups au niveau de la face, dont au moins un avec une arme contondante », a ajouté le magistrat. Le procureur de la République de Limoges a par ailleurs annoncé jeudi que le mis en examen avait été placé en détention provisoire. Selon ces déclarations, le suspect aurait tué Justine Vayrac « à son domicile », « après un rapport sexuel consenti », a révélé le procureur de la République de Limoges Baptiste Porcher. Il lui aurait donné « un coup de poing qui aurait occasionné le décès », toujours selon le suspect.

Le jeune jomme était placé en détention provisoire depuis mardi. À la fin de sa garde à vue, après avoir avoué le viol et le meurtre, le suspect avait indiqué aux enquêteurs un secteur proche de chez lui où chercher le corps de cette jeune femme, mère d’un enfant de deux ans et demi. Il encourt la prison à vie pour cet acte ignoble.

Plus de publications

Laisser un commentaire

Catégories