© %author%

Source photo : google search

Entretien spécial avec quelques bénéficiaires du programme ONA-Fanm

A la fin du mois de janvier 2020, le Gouvernement haïtien, par le biais du Président de la République d’Haiti Jovenel Moïse et le Directeur Général de l’ONA Chesnel Pierre, a renouvelé son engagement envers les femmes en particulier des Madan Sara en leur permettant d’avoir accès au crédit « ONA Fanm ».

Deux mille vingt-six (2026) femmes ont reçu un prêt de vingt-cinq mille (25.000) gourdes à un taux d’intérêt fixé à 1% par mois. Dans le but de savoir comment les bénéficiaires se sont débrouillées depuis, la rédaction de Dofen News a rencontré quelques-unes d’entre elles. 
 
Rachel Noël est dans la vente de boissons gazeuses et de produits alimentaires. Pour elle, le prêt qu’elle et les autres ont reçu est ce qui pouvait leur arriver de meilleur vu que la situation du pays les avait obligées à rester sans rien faire, sans aucune activité économique rentable.   
 
« L’argent que j’ai reçu, je l’ai déjà investi dans mon commerce. Je me suis approvisionnée en marchandises et je compte bien le gérer pour pouvoir respecter mes obligations et avoir l’opportunité d’en bénéficier une autre fois », confie la jeune femme qui a remercié du fond du cœur le Président de la République et le Directeur de l’ONA pour l’initiative. 
 
Pour Rose Marie Abraham, âgée de xxx, clame n’avoir que ces chaudières comme sources de revenu depuis son jeune âge. Elle compte investir son argent dans l’amélioration de la qualité de service de son business. Pour Elle,  la meilleure façon de bien gérer un pret est d’abord de comprendre l’ampleur et l’importance de l’acte. Celle qui raconte avoir élevé ses enfants avec cette affaire remercie les initiateurs de ce projet et des bienfaits pour les femmes. Car,  Selon Elle, rester sans avoir un moyen de gagner de l’argent pour subvenir aux besoins de sa famille est dégradante . 
 
Rappelons que la cérémonie de remise des chèques du programme ONA Fanm, mis en œuvre et géré par l’Office national d’assurance vieillesse (ONA), a été organisé au Palais National le 28 janvier dernier et ce sont des femmes qui proviennent des quartiers défavorisés de Port-au-Prince comme La Saline, Gran Ravin, Canaan, Cité Soleil et Delmas qui en étaient les principaux bénéficiaires.

Laisser un commentaire

Catégories