© %author%

Entrevue spéciale avec Mathania Charles, lauréate du concours ʺJeune, je m’engage pour la santé sexuelle ˮ

Mathania Charles a remporté récemment le premier prix du concours ʺJeune, je m’engage pour la santé sexuelle ˮ. Lancé en juillet dernier, ce concours avait permis à une dizaine de jeunes de partager leurs expériences sur la santé sexuelle ce qui cadre exactement avec l’objectif de ce dernier qui était de d’encourager l’engagement des jeunes dans le domaine de la santé, de la reproduction et d’encourager d’autres à en faire autant. Contactée par la rédaction, Mathania Charles a accepté de nous parler de ce qui lui a poussé à participer au concours et de ses projets futurs.

Dofen News : Pouvez-vous vous présenter ?

Mathania Charles : Je suis Mathania Charles. Je suis née à Port-au-Prince en 1997. J’ai fait mes études secondaires au Lycée du Cent-Cinquantenaire, j’ai par la suite intégré l’École Normale Supérieure de l’Université d’État d’Haïti pour un programme d’études supérieures en Sciences Sociales. J’ai été introduite aux droits humains en 2012 à l’occasion de la cinquième conférence régionale des jeunes de l’Amérique Latine et de la Caraïbe organisée par le Centre d’Information des Nations-Unies à Mexico. En 2017, j’ai intégré le club des jeunes filles leaders de la Fondation TOYA et je suis devenue mentor d’un club de filles de huit (8) à seize (16) ans à Portail-Léogâne dans le cadre du programme de renforcement de capacités des femmes et des filles de la dite Fondation en partenariat avec Litworld et HerStory. En décembre 2019, j’ai reçu le titre de mentor de l’année pour encourager cet accompagnement. De 2019 à 2020, j’ai travaillé pour OHMaSS dans son volet Santé Sexuelle et Reproductive. Je suis aussi jeune défenseure de droits sexuels et reproductifs auprès de la plateforme Caraïbéenne Right Here Right Now. Je suis aussi rédactrice au magazine Gran Jipon. 

D.N : Qu’est-ce qui vous a poussé à prendre part au concours ?

M.C : J’ai décidé d’y prendre part parce que les chiffres qui sont liés à la Santé Sexuelle et Reproductive des jeunes en Haïti sont alarmants. Le dernier rapport de l’Emmus en fait une ébauche. Pour moi il est urgent de freiner la carence en accompagnement des jeunes, de décrier cette violation de leurs droits à l’information et aux services qui sont liés à la Santé Sexuelle et Reproductive. Ce concours m’a permis de contribuer à faire grandir cette prise de conscience pour un engagement effectif et des actions concrètes pour les jeunes dont l’avenir est sérieusement en jeu. 

D.N : Quel a été votre proposition sur la question ?

M.C : J’ai proposé et je propose encore d’encourager les initiatives et l’engagement des jeunes sur la question mais surtout de porter ces préoccupations sur la table des grandes décisions nationales pour des actions publiques concrètes pour les jeunes et leur donner accès aux informations et services qui sont liés à leur santé en matière de sexualité et de reproduction. Les grossesses précoces se multiplient et les impacts que cette situation alarmante crée demande d’agir en urgence, d’où ma proposition mais je ne gagnerai pas tant que l’éducation complète à la sexualité ne sera pas intégrée dans le curriculum scolaire de chaque jeune en Haïti, tant que des filles seront mères, tant que les services de contraception seront diabolisés et non accessibles pour chaque jeune en Haïti, tant que les jeunes ne seront pas en mesure de faire des choix éclairés et de prendre les décisions appropriées par rapport à leur sexualité pour eux/elles et pour leur avenir. 

D.N : Quels sont vos projets/perspectives ?

M.C : Mes études sont aujourd’hui en pause suite au drame survenu au sein de l’École Normale Supérieure. Je souhaite que les décisions appropriées soient prises pour rendre justice à la communauté de l’ENS et aussi de nous permettre à moi et à chaque étudiant.e de terminer notre cycle d’études. Je compte poursuivre des études supérieures dans des domaines de l’Histoire et de la Géographie mais aussi en Droit avec une spécialité en droit humain pour continuer le travail de manière plus efficace.

Laisser un commentaire

Catégories