© %author%

Féminicide/Haïti : Ces dix femmes tuées par leur conjoint ou ex-compagnon en 2021

Les périodes festives ne doivent en rien nous faire oublier les nombreux cas de féminicide perpétrés au cours de l’année 2021. Bien au contraire, la gent féminine devrait prioriser la vigilance. À titre d’exemple. On se la rappelle de cette jeune femme poignardée à Canapé vert, par son petit ami le jour de l’an. Sherley Monfort, a été tuée de 25 coups de couteaux.

Avec l’aide de l’organisation féministe Kay Fanm (la seule qui a voulu nous répondre), nous vous présentons un décompte (non exhaustif) de 10 cas de féminicide pour l’année 2021. Une liste qui a été également complétée suite à un repêchage dans des publications faites par plusieurs journaux de la place telles que Haiti Flash Info, le Nouvelliste, MagHaïti, Dofen News.

1- Sherley Monfort
Assassinée de 25 coups de couteaux. Le premier janvier 2021
Présumé assassin : Zenden Anderson Cheristal, son petit ami.

2- Jepheline Beauvoir. Elle a été tuée de trois coups de couteaux, le 6 janvier 2021, à la Gonâve (Localité Fanm pa mele aux alentours de Ti Palmis)
Présumé Assassin : Nickson Philogène, qui est en fuite

3- Derline Carenan, assassinée également de plusieurs coups de couteaux le 6 janvier 2021.
Présumé assassin, le nommé Nesly, son petit ami.

4- Djena Germain, âgée de 19 ans en classe de philo lâchement tuée par son petit ami le dimanche 11 avril 2021, au Cap Haïtien, à la troisième section de Petite Anse, au Carrefour Abattoir. Son corps sans vie a été retrouvé dans un conduit.

5- Sait-Elus Mesalier communément appelée Marceline, 45 ans, a été assassinée à l’arme blanche, le dimanche 18 avril dans la soirée. Dans la ville des Cayes à « Nan Savann », un quartier populaire. Présumé assassin : Frantz Fils-Aimé, son ancien compagnon.

6- Martine Flora Nérestant, 32 ans. Elle a été retrouvée morte à Tabarre, le 26 avril 2021.

7- Immaculée Brédy, 25 ans tuée le premier mai 2021 à Route de Frères.
Présumé assassin : Clifford Laurore, policier de la 20ème promotion affecté aux Gardes-Côtes.

8- Ermithe Jean, 29 ans, tuée puis décapitée par son mari Esnel Lexima. Son meurtre est survenu après une dispute avec son mari dans la nuit du mardi 22 au mercredi 23 juin 2021. Le crime a eu lieu dans la localité Sicot, quartier de Carrefour-feuille, commune de Port-au-Prince.

9- Lovelie Mésidor, 31ans, assassinée par balles le lundi 9 août à OND au Cap-Haïtien. Présumé assassin : son petit ami. La victime était en 5e année des Sciences agronomiques à L’université chrétienne du Nord d’Haïti(UCNH).

10- Lynn, ainsi connue
Tuée par balles dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2021, à la ruelle Chavanne, Por-au-Prince
Présumé assassin : Un policier.

Ces dix femmes ne sont pas les seules parties trop tôt, tuées par leur conjoint ou ex-compagnon. En effet dans une note qui date du 7 mai 2021, le ministère à la Condition féminine et aux Droits des femmes (MCFDF), a tiré la sonnette d’alarme sur l’augmentation des cas de féminicide en Haïti pour cette année.

Le MCFDF est « alarmé et même indigné devant la montée des cas de féminicide dans le pays. Ce phénomène par lequel des partenaires ou des ex-partenaires commettent, entre autres, des homicides à l’encontre des femmes, dont l’objectif est d’asseoir sur elles une domination en raison de leur féminité, est inacceptable et intolérable dans une société démocratique ».

Shylene Prempin

Laisser un commentaire

Catégories