© %author%

Keisha Lance Bottoms - Crédit photo : afp.com/Paras Griffin

Keisha Lance Bottoms, mairesse d’Atlanta, future colistière de Joe Biden ?

Le nom de Keisha Lance Bottoms, mairesse de la ville d’Atlanta, est présent depuis plusieurs semaines sur les lèvres et dans les esprits des américains à tel point qu’ils la voient comme la colistière de Joe Biden pour la présidentielle américaine. L’afro-américaine a vu sa popularité grimpée d’un cran depuis le décès de George Floyd mort asphyxié sous le genou d’un policier blanc. Ce sont sa gestion des manifestations contre le racisme et sa position dans le mouvement Black Live Matter qui lui ont aidé à gagner les cœurs de ses compatriotes.

Très impliquée dans la lutte contre le racisme et les violences policières, Keisha Lance Bottoms ne laisse passer aucune bavure contre les noirs particulièrement ces derniers temps ou le pays enchaine les manifestations anti-raciales. Le cas le plus récent est la mort d’un afro-américain de vingt-sept (27) ans le 12 juin dernier par un policier de sa ville. Pour sanctionner l’acte, la mairesse a ordonné dès le lendemain le renvoi du policier qui a tiré car selon elle, le fait que la victime ait résisté à son arrestation ne justifie pas « l’usage d’une force létale ».

C’est après la mort de George Floyd que la mairesse a commencé à être perçue comme la possible colistière de Joe Biden. Le discours sans préparation qu’elle avait tenu pour exprimer son indignation face à cet assassinat et pour appeler les manifestants qui ravageaient tout sur leur passage à rentrer chez eux a été captivant.

« Avant toute chose, je suis une mère. La mère de quatre enfants noirs en Amérique », avait-elle lancé le 29 mai. « Alors vous n’allez pas me dire que vous êtes plus inquiets que moi ». « Si vous voulez changer l’Amérique, allez-vous inscrire pour voter. Vous déshonorez la vie de George Floyd et de tous ceux qui ont été tués dans ce pays ».

Avec toutes ses apparitions et ses positions, Keisha Lance Bottoms, proche et l’une des premières mairesses d’une grande ville à soutenir Joe Biden, a toutes ses chances de devenir colistière de ce dernier qui a promis de nommer d’ici août, une femme pour l’accompagner dans l’élection présidentielle qui l’opposera à Donald Trump le 3 novembre. En cas de victoire, elle deviendra la première vice-présidente des États-Unis.

Laisser un commentaire

Catégories