Michaelle Jean - Source photo : google search

Lâchée par tous, Michaëlle Jean n’est plus à la tête de la Francophonie

L’Haïtiano-Canadienne Michaelle Jean n’occupe plus la fonction de Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF). Les pays membres de l’organisation ont désigné par consensus, ce 12 octobre à Erevan en Arménie, la Rwandaise Louise Mushikiwabo comme étant la nouvelle figure de l’institution.

A l’issue d’un huit clos organisé lors du 17e sommet de la Francophonie à Erevan, la Ministre des affaires étrangères Rwandaise Louise Mushikiwabo, a été désignée par consensus nouvelle Secrétaire Générale de la Francophonie. 

Elue lors du Sommet de Dakar en 2014, Michaëlle Jean avait été pointée du doigt par les médias québécois, au cours de son mandat, à cause de ses dépenses jugées faramineuses. 

Quelques heures avant la tenue du sommet, l’ancienne gouverneure générale du Canada a perdu le soutien de ses plus proches alliés dont le Canada et le Québec. Une décision qui lui a été fatale en dépit de sa volonté d’assurer sa candidature jusqu’au bout. 

Louise Mushikiwabo est devenue, du coup, la première femme africaine à prendre les rênes de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Elle entrera en fonction le 1er janvier 2019.

Laisser un commentaire

Catégories