© %author%

Photo soumise par Saradjine Laurore

Ladies Coding Camp, pour une meilleure implication des jeunes filles dans le monde de la programmation informatique

En partenariat avec la Chambre de Commerce des Femmes Entrepreneures d’Haiti (CCFEH) la Society of Women Coders, Faradjine Laurore et Kavya Krishna lancent, du 20 au 24 août à l’ESIH, « Ladies Coding Camp », un camp d’apprentissage en programmation informatique pour des jeunes filles de 17 à 24 ans.

Fondée en septembre 2017, Society of Women Coders a pour objectif d’aller dans les pays sous-développés pour organiser des camps d’apprentissage aux jeunes filles les b.a.-b.a de l’informatique. 

Née en Haïti, Faradjine Laurore est une ancienne élève du Collège Marie-Anne. Au cours de ces dernières classes du secondaire, elle s’est entichée de tout ce qui rapporte à l’informatique et aux mathématiques. Laissant le pays pour aller étudier aux Etats-Unis, elle a garde sa passion pour les chiffres et a fini par obtenir une licence en Ingénierie Informatique au City Collège de New York.

« J’ai toujours voulu revenir en Haïti pour enseigner la programmation informatique aux jeunes filles compte tenu du parcours difficile que j’ai eu a traverser. Dix ans de cela, il n’y avait pas beaucoup de personnes qui aidaient celles ou ceux qui s’intéressaient à ce métier » a expliqué la jeune femme de 31 ans.

Dans l’intention de faciliter la tâche aux filles qui chérissent la même ambition, l’haïtienne Faradjine Laurore et l’indienne Kayva Krishna, qui toutes deux veulent l’émancipation des filles dans le domaine de l’informatique, ont décidé d’organiser du 20 au 24 août 2018 à l’Ecole Supérieure d’Infotronique d’Haïti (ESIH),  Ladies Coding Camp à l’intention de quarante (40) jeunes filles âgées entre 17 et 24 ans. 

Au cours de ces cours, les filles auront a apprendre trois langages informatiques (HTML. JAVA SCRIPT ET CSS). Deux des filles qui seront plus performantes recevront, à la fin de la formation, quelques prix notamment un laptop chacune. 

Pour arriver à réaliser ce projet si ambitieux, les organisatrices ont fait appel à la collaboration de AYITIC qui oeuvrent pour l’épanouissement de la gente féminine peu importe leur secteur d’évolution.

Laisser un commentaire

Catégories