© %author%

Crédit photo : soumise par ONU Femmes

Lancement de la première formation pratique en ligne sur les masculinités et les violences faites aux femmes à Jérémie

L’ONU Femmes, en collaboration avec le PNUD et l’OIM, a procédé, ce 12 mars à l’Alliance Française de Jérémie, au lancement de la première formation pratique en ligne sur les masculinités positives et les violences basées sur le genre. Cette dite formation est organisée dans le cadre du projet « Appui à la résolution des conflits et à la promotion de la cohésion sociale dans la ville de Jérémie à travers les organisations de jeunes ».

ONU Femmes, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), a lancé la première session de formation pratique en ligne sur les masculinités positives et les violences basées sur le genre, une formation qui vise à promouvoir les rôles et responsabilités positifs des hommes et des garçons au niveau des familles et des communautés et à aider les apprenants et apprenantes à identifier et à briser les stéréotypes négatifs que la société utilise à tort pour valoriser la masculinité.

Dans un discours prononcé par Dédé Ekoue lors de la cérémonie de lancement de la formation, la Représentante de ONU Femmes en Haïti a remercié toutes les personnes et institutions qui ont travaillé à la concrétisation du programme notamment les autorités locales de la ville de Jérémie qui ont accepté d’héberger l’initiative. 

Grâce à cette séance d’apprentissage, les cinquante (50) participantes, incluant les filles, âgés entre quinze (15) et vingt-cinq (25) ans seront capable de participer à la maintenance de la paix dans les familles et dans la société ce qui permettra par la même occasion de libérer le plein potentiel des femmes et filles pour promouvoir le progrès et le développement de la ville de Jérémie. Une séance dont l’objectif final est de renforcer la stabilité, la cohésion sociale et la paix. 

Selon Mme Ekoue, cette formation représente le premier maillon d’une chaine de changement qui doit permettre de trouver un grand nombre de jeunes filles et d’hommes engagés pour faire avancer la paix et la non-violence à commencer par leurs familles et leurs quartiers en mettant en avant le respect des droits des femmes et des filles et les qualités positives de la masculinité.

Financé par le Fonds pour la consolidation de la Paix (PBF), le projet d’Appui à la résolution des conflits et à la promotion de la cohésion sociale dans la ville de Jérémie, débuté en janvier 2018 pour prendre fin en juillet 2019, a pour mission d’instaurer une culture de la paix et de contribuer à l’obtention d’un lien plus étroit entre la société civile et l’administration publique. 

Laisser un commentaire

Catégories