Crédit photo Dofen News
© %author%

Lancement de la toute première Politique Nationale des Laboratoires d’Haïti

Le Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) a procédé, ce 19 juin à l’Hôtel Karibe Convention Center à Pétion-Ville, au lancement officiel de la Politique Nationale des Laboratoires d’Haïti. La publication de cette politique est grand pas dans le domaine de la santé en Haïti.

Cofinancé par l’Union Européenne et la Fondation Mérieux à travers le projet SPHaitiLAB, cette politique a pour mission de contribuer au diagnostic des maladies, au suivi des patients, à la prévention des maladies, à la gestion des épidémies pour l’amélioration  de l’état de santé de la population. Conscient de l’importance du diagnostic biologique, le MSPP souhaite, par le biais de cette politique, favoriser un développement harmonieux du secteur des laboratoires médicaux. A cet effet, la mise en place de cette nouvelle politique témoigne de l’engagement de l’Etat Haïtien à assurer aux citoyens les moyens appropriés pour permettre la protection, le maintien et le rétablissement de leur santé.      

Le guide qui renferme la Politique Nationale des Laboratoires est un document qui regroupe quatre (4) chapitres, une dizaine de sections et dix (10) axes stratégiques qui seront implantés à travers des plans qui seront pilotés par le Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) sous l’autorité de la Haute Instance du MSPP.   

« Par le renforcement du secteur de laboratoire en Haïti, le MSPP vise à renouveler son engagement et à mettre à disposition de la population le paquet essentiel de services à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. » a fait savoir la Ministre Marie Gréta Roy Clément.       

Pour identifier une maladie quelconque et savoir comment la traitée, il faut un diagnostic biologique fiable. Pour ce faire, il faut que les soins nécessaires soient accessibles. Selon les valeurs et principes de la Politique Nationale des Laboratoires, les services sont disponibles et accessibles à travers tout le pays selon les besoins, les services fonctionnent de manière àsatisfaire les besoins des clients et le plus important, le système offre des prestations de qualité à tous sans distinction aucune donc il y aura équité et égalité entre les genres.   

Notons que la Politique Nationale des Laboratoires est le fruit d’un processus participatif initié et conduit par le MSPP, via la Direction d’Epidémiologie, de Laboratoire et de Recherche (DELR) et le Laboratoire National de Santé Publique (LNSP).       

Laisser un commentaire

Catégories