© %author%

L’artiste Immacula Joseph, entre le monde évangelique et engagé

Chanteuse en herbe, Immacula Joseph se distingue à travers ses chansons. Avec seulement cinq morceaux, elle arrive à s’identifier en tant que chrétienne, défenseure de la femme et de la nature. Dans cette interview accordée à notre quotidien, l’artiste parle de sa rencontre avec la musique, mais aussi de ses projets.

Dofen News : Que représente la musique pour vous ?

Immacula Joseph : La musique représente beaucoup de choses pour moi. Quand je suis triste, elle est là pour me réconforter. Quand je suis contente, je fête avec de la musique. 

D.N : Parlez-nous de vos musiques qui sont sur le marché ?

I.J : J’ai cinq musiques sur le marché. Deux sur lesquelles je m’engage à défendre la femme et la nature, trois à caractère évangélique. J’ai sorti ma première musique en 2018 et a pour titre ‘’ Mèsi Jezi ‘’. Un an plus tard, j’ai sorti ‘’ Gras ak favè Bondye ‘’. En mars 2020, j’ai produit deux morceaux qui sont ‘’ Mache nan lanmou ‘’ et ‘’ Fanm se solèy ‘’. Ma dernière musique est sortie le 17 avril 2020 ‘’ Plante bwa ‘’.

D.N : ‘’ Mèsi Jezi ‘’ est votre première musique, pourquoi ce choix ?

I.J : J’ai sortie cette musique à l’occasion de la fête de Pâques. Je voulais remercier le seigneur pour avoir sacrifié sa vie pour moi.

D.N : Votre dernière musique à pour titre  » Plante bwa « , pourquoi ce engagement ?

I.J : Lorsque je regarde nos mornes, je ne vois plus la vie qui y existait jadis. Les arbres sont abattus et personne ne semble être inquiétée. En ce sens, j’ai chanté pour envoyer un message d’encouragement à la population.

D.N : Exercez-vous un autre métier à part la musique ?

I.J : Je suis planteuse et je travaille avec des enfants. Je donne des formations particulières. 

D.N : Quels sont vos projets sur le long terme ?

I.J : Sur le long terme, je compte sortir mon premier album. Je ne sais pas quand il sortira exactement, mais je travaillerai dur pour le sortir.

Laisser un commentaire

Catégories