Source photo : google search

L’OMS met un terme à son étude sur la chloroquine et l’hydroxychloroquine comme traitement pour le Coronavirus

Suite à des recommandations du comité directeur international sur les recherches concernant le virus, l’organisation mondiale de la santé a communiqué, ce samedi 4 Juillet qu’elle mettait définitivement un terme à son étude sur l’hydroxychloroquine comme possible traitement pour le Coronavirus.

Au beau milieu de la pandémie, la chloroquine et l’hydroxychloroquine sont apparus comme des médicaments qui pourraient aider les personnes atteintes du Covid -19. Quoique certains pays avaient interdit l’utilisation de ceux-ci par crainte d’effets secondaires sur les patients, d’autres l’avaient pourtant embrassé. C’est le cas de Donald Trump qui avait décrit la chloroquine comme un «  don du ciel » et le microbiologiste Didier Raoult qui l’avait vaillamment défendu même si ses recherches n’ont pas fait l’unanimité dans la communauté scientifique.

Dorénavant, l’OMS se positionne. L’organisation invite les scientifiques à suspendre toutes les recherches qui incluent l’hydroxychloroquine et la chloroquine. Elle explique que «  les résultats intérimaires montrent que l’hydroxychloroquine et le lopivinar/ ritonavir n’entraînent que peu ou pas de réduction de la mortalité des patients hospitalisés pour la Covid-19, comparativement à un traitement standard. » La conclusion retenue est que l’hydroxychloroquine et la chloroquine doivent être utilisées que dans le traitement pour l’arthrite même si ces deux médicaments-là n’entraînent pas de mortalité supplémentaire dans le contexte de la pandémie Covid-19.

Laisser un commentaire

Catégories