© %author%

Crédit photo : soumise par Lovelie S. Numa

Menacée, la journaliste Lovelie Stanley Numa porte plainte

La journaliste Lovelie Stanley Numa a dénoncé ce 16 juin à la justice haïtienne l’afflux de menaces et d’insultes qu’elle a reçues dimanche soir sur son téléphone après avoir participé plus tôt à la marche silencieuse organisée pour réclamer justice pour le journaliste Rospide Pétion assassiné dans la soirée du 10 juin 2019.

Des personnes, pour l’heure inconnues, ont contacté la journaliste Lovelie Stanley Numa ce 16 juin en début de soirée via appel et texto pour l’insulter et la menacer. Elles lui demandent, à elle et sa collègue Lunie Joseph de Zénith FM, de donner une chance au pays pour que les activités puissent reprendre leur cours. Elles leur demandent également de laisser le Président Jovenel Moïse et sa famille vivre en paix. 

Lovelie Stanley Numa est membre du fan club de la Radio Sans Fin (RSF), groupe dans lequel les adhérents discutent de sujets liés aux diverses émissions diffusées sur les ondes de la radio. Après la fusillade de Rospide Pétion, les membres ont proposé d’organiser la marche silencieuse pour la victime. 

Ces menaces sont apparues en représailles de sa participation à cette marche silencieuse organisée en début de journée ce dimanche. La jeune femme, Directrice générale du média en ligne « Impulse Webmédias », sous conseil de ses avocats, n’a pas attendu la tombée de la nuit pour déposer une plainte pour menaces et harcèlement moral contre ceux et celles qui essaient de l’intimider. 

De ce fait, le dossier a été transféré à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) pour les suites nécessaires notamment les personnes qui sont à l’origine de ces manœuvres suspectes. 

L’ancienne journaliste de Vision 2000 qui a fermement revendiqué son statut de PetroChallengers a aussi signalé un autre fait qui porte atteinte à sa personne où sa photo circule sur les réseaux sociaux. On laisse croire qu’elle est une autre toute autre jeune femme qui travaille au Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) et qui manifeste dans les rues pour le départ du Président Jovenel Moïse. 


Selon les investigations menées par la journaliste qui s’est tenue à ne pas révéler le nom de la jeune femme avec qui on l’a pour ainsi dire confondu, il s’avère que la véritable concernée est de la même famille qu’un des quatre (4) sénateurs de l’opposition et que sa photo a été envoyée à son patron dans le seul but qu’elle soit congédiée. 


Pourquoi la photo de cette jeune femme est-elle liée à la journaliste Lovelie Stanley Numa qui, d’après cette dernière, ne lui ressemble pas du tout. On ne le sait pas encore. Espérons que la justice pourra faire la lumière sur ce dossier.


Notons que Lovelie Stanley Numa est membre du fan club de la Radio Sans Fin (RSF), groupe dans lequel les adhérents discutent de sujets liés aux diverses émissions diffusées sur les ondes de la radio.

Laisser un commentaire

Catégories