© %author%

Scandalisée, la Ligue Ivoirienne des droits des femmes dénonce l’apologie du viol faite dans une émission sur NCI

La Ligue Ivoirienne des droits des femmes dans un communiqué visant à dénoncer le comportement irrespectueux d’un présentateur de télé, se dit « Choquée, outrée et scandalisée par l’apologie et la promotion du viol faites par Yves de M’bella et son équipe sur le plateau de « la Télé d’ici en vacances » de la Chaîne de Télévision NCI ».

« A l’heure où les associations de défense des droits des femmes luttent contre la culture du viol sous toutes ses formes, il est insultant voire humiliant pour une chaîne de télévision d’inviter un violeur sur son plateau et de lui demander de faire une démonstration d’un acte de viol » lit-on dans ce communiqué.

Tout en condamnant avec la plus grande énergie l’émission, la Ligue rappelle que le viol est un crime. Et que la diffusion se fait à une heure de grande écoute et qui sera vue par un auditoire non averti de la question du viol.

« La Ligue Ivoirienne des Droits des Femmes a entrepris en synergie avec le Collectif des activistes et des associations de défense des droits des femmes des actions auprès du Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, de la Haute Autorité de la Communication et de l’Audiovisuel, de la Direction de la Chaîne de Télévision NCI.
Une plainte pour outrage public à la pudeur et apologie du viol contre la Chaîne de Télévision NCI et l’animateur a été déposée par les soins de notre avocate auprès du procureur de la République, conformément à l’article 416 du code pénal ivoirien » indique clairement la Ligue.
L’association exige entre autres, que sanction soit prise, que l’animateur soit suspendu ainsi que l’émission.

Suite à la diffusion de cette émission qui a fait l’apologie du viol, différents membres de la Ligue ont exprimé à travers des médias nationaux et internationaux leurs frustrations.

Laisser un commentaire

Catégories