Source photo : page facebook Festi Graffiti

Street Art au féminin : Quand les femmes haïtiennes cassent les codes de l’art urbain

Haïti a eu sa toute première édition de festival de graffiti pour les femmes baptisée : « Street art au féminin : pour une urbanité inclusive ». Du 9 au 13 mars dernier, environ vingt (20) jeunes femmes âgées de 18 à 30 ans ont reçu quatre (4) journées de formation dans le domaine. Nous avons assisté à la réalisation d’une des fresques de ces jeunes femmes à Bois-Verna.

Bombes ou pots de peinture dans une main et pinceau dans une autre, c’est ainsi que les jeunes femmes qui participent au Street Art étaient équipées. C’est vrai que le plus souvent, les femmes sont peu représentées dans ce domaine mais cette fois, elles n’ont eu aucune réserve à se présenter dans la rue pour s’exprimer à travers les couleurs de l’art urbain et en faisant parler leur imagination.

Ce mouvement n’est pas nouveau en Haïti. Découlant de l’art contemporain, c’est une forme d’expression artistique qui en met plein la vue et qui englobe plusieurs autres méthodes tels que le graffiti, les posters, la projection vidéo, les installations de lumière, la céramique, pour ne citer que celles-là. Nos murs ont souvent été témoins de cette fièvre créatrice.

Gloria Sylvain, dessinatrice et peintre, a entendu parler de la réalisation du projet Street Art grâce à une structure qui fait la promotion de l’art dont elle fait partie. Pour elle, participer à Street Art au féminin lui a permis d’explorer une autre facette de ce secteur et de ses talents.
« J’ai l’habitude de dessiner sur du papier. Cette fois, j’ai exploré un autre aspect de l’art qui, bizarrement, m’inspire beaucoup. Je me vois déjà en train de réaliser mes propres fresques avec ce que j’ai appris durant la formation », nous raconte Gloria Sylvain.

Pour Jeanne Louis Victoria Orélien, membre de la même plateforme que Gloria, cette initiative est une aubaine et il était temps. La jeune femme très enthousiaste de sa participation au projet se dit impatiente de se munir de sa bombe dans les rues de la ville pour faire des graffitis.

Rappelons que Street Art au féminin, réalisé dans le cadre des célébrations de la Journée Internationale des Femmes, a été organisé par le Collectif pour la Promotion des Arts Urbains et de l’Art Contemporain (CPAUAC) en collaboration avec l’Ambassade du Canada en Haïti et d’autres partenaires dans le but de favoriser l’émergence de jeunes femmes artistes haïtiennes.

Laisser un commentaire

Catégories