© %author%

Tanzanie : une femme prend la tête du pays pour la première fois

Le président tanzanien John Magufuli est décédé ce 17 mars des suites de problèmes cardiaques dont il souffrait depuis dix ans. Comme le veut les lois du pays, c’est la vice-présidente Samia Suluhu Hassan qui assurera sa succession.

C’est la vice-présidente Samia Suluhu Hassan qui a annoncé le décès du chef de l’Etat mercredi soir.« Nous avons perdu notre courageux leader, le président John Magufuli, qui est mort à 18 heures d’une maladie cardiaque », a-t-elle indiqué, décrétant un deuil national de 14 jours.

Conformément à la Constitution tanzanienne de 2005, « lorsque la fonction de président devient vacante, en raison du décès du président […], le vice-président prête serment et devient le président pour la période non écoulée du mandat de cinq ans et dans les conditions prévues à l’article 40. Puis, après consultation du parti politique auquel il appartient, le président propose le nom du nouveau vice-président. Cette nomination est confirmée par l’Assemblée nationale par des votes d’au moins cinquante pour cent des membres ». Sauf cas exceptionnel, Samia Hassan Suluhu qui était déjà devenue la première vice-présidente du pays devrait prendre la succession de John Magufuli.

Laisser un commentaire

Catégories