Crédit photo : Dofen News

« Tifi andikape, tifi tankou tout tifi », une journée de célébration consacrée aux filles handicapées

« Tifi andikape, tifi tankou tout tifi », une journée de célébration consacrée aux filles handicapées A l’occasion de la journée internationale des filles célébrée le 11 octobre, l ‘Association des Filles au Soleil (AFAS) a organisé, au local de l’École Saint-Vincent à Santo 17, une journée de formation et de détente pour des fillettes et adolescentes vivant avec un handicap sous le thème de « Tifi andikape, tifi tankou tout tifi ».

Depuis 2012, la journée internationale de la fille est célébrée chaque année le 11 octobre. Cette Journée vise à mettre en lumière les besoins des filles et à répondre aux défis auxquels elles font face. Il existe une catégorie de filles qui en rencontrent des tas ce sont celles qui vivent avec un handicap. Vu qu’AFAS agit pour que les petites filles handicapées ne soient pas victimes de discrimination et d’inégalités pour qu’à l’avenir, elles aient le droit de devenir des femmes libres, autonomes et accomplies, l’association a décidé de perpétuer la tradition. 

Agées entre 5 et 15 ans, les filles de l’École Saint-Vincent de Santo 17, accompagnées de quelques professeurs, étaient réunis sur la cour de l’institution pour célébrer la journée. Vêtues de leurs uniformes scolaires, elles étaient motivées pour y prendre part. 

« Au cours de cette journée, les filles auront à suivre une formation où nous aurons, entre autres, à les expliquer le concept « handicap » et leur faire comprendre qu’en dépit de leur déficience, elles ne sont pas différentes des autres filles », a fait savoir Michaelle Louis, coordonnatrice de AFAS. Ces filles, continuent la jeune femme, doivent savoir qu’elles ont des droits et devoirs comme toutes les autres. 

Les droits des femmes exigent de considérer les droits des filles, car les droits des femmes commencent par les droits des filles. Ces quelques mots définissent l’objectif même de l’Association des Filles au Soleil qui se veut être le porte-voix de ces enfants dont leur quotidien se résume qu’à des discriminations et des restrictions. 

Laisser un commentaire

Catégories