© %author%

Une camerounaise remporte le prix Goncourt des lycéens 2020

La camerounaise  Djaïli Amadou Amal a reçu, ce 2 décembre, le prix Goncourt des lycéens 2020 pour son livre « Les impatientes ». Ce dernier, publié aux éditions Emmanuelle Collas en septembre dernier, donne la parole à trois femmes qui n’ont d’autre choix que d’accepter leur destin, sa violence induite, le mariage forcé et la polygamie.

Née dans la région camerounaise du Maroua d’une mère égyptienne et d’un père camerounais, Djaïli Amadou Amal n’a pas été qu’une partie de plaisir. Mariée à l’âge de 17 ans à un quinquagénaire qu’elle ne connaissait pas, elle parvient, cinq ans plus tard et dans la difficulté, à divorcer. Quelques années plus tard, elle se remarie mais est victime de violences conjugales. Ayant réussi à s’échapper de l’emprise de cet homme, il kidnappe ses deux filles pour la faire revenir.

Tourmentée par ses malheurs, elle trouve refuge dans la littérature. Elle publie en 2010 son premier texte « Walaande, l’art de partager un mari »  qui raconte l’attente sans fin de quatre femmes mariées au même homme. Deux ans plus tard, elle est invitée au Salon du livre de Paris. Depuis, elle est figure emblématique de la l’écriture dans son pays.

Laisser un commentaire

Catégories