© %author%

Source photo page facebook forum des jeunes haïtiens

Une conversation Essenti’Elles faite pour les femmes, par des femmes et …. un homme

Dans un pays où les femmes sont, le plus souvent, mises à l’écart et même des fois prisonnières dans leur bulles quotidiennes de femmes au foyer, Conversations Essenti’Elles est le moment d’échappement pendant lequel elles ont l’occasion de partager leur expériences en s’inspirant de leur domaine d’évolution.

La salle Epicure de l’hôtel El Rancho était le lieu de rencontre, ce jeudi 7 juin, de cette nouvelle séance de discussions autour du thème « Implications des femmes dans les associations du secteur privé : Défis et Opportunités ». Propos de bienvenue et mise en contexte par les Co-fondatrices de la plateforme (Conversations Essenti’Elles) Me Johanna Sylvain Joseph, et Madame Martine Denis Chandler.

« Nous les femmes, nous sommes une force vive dans l’économie de notre pays mais est ce que cette force suffit ? », se demande Martine Denis Chandler pour lancer officiellement la soirée en cédant le micro à la modératrice Laurence Beauvoir Girault. 

Dans une ambiance conviviale et sous les regards impatients du public, cette dernière a introduit tour à tour les différents panelistes en faisant leur biographie. Il y a quand même un détail important, le sexe opposé était aussi au rendez-vous pour cette série d’échange.

Avec un panel composé de Daniella Jacques, Présidente de la Chambre de Commerce des Femmes Entrepreneures d’Haïti (CCFEH) ; de Kim Sassine, Directrice Exécutive de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Haïti (CCIH) ; de Nathalie Pierre-Louis Laroche, ex Présidente de la Chambre de Commerce et d’Industrie Haïtiano-Canadienne (CCIHC) ; de Martine Deverson, Directrice Exécutive au Forum Economique du Secteur Privé (FESP) et de Laurent Saint-Cyr, Président de La Chambre de Commerce Américaine en Haïti (AmCham), le débat était lancé. 

L’un des objectifs spécifiques de Conversations Essenti’Elles est de rendre public l’impact de la contribution féminine dans l’économie haïtienne. Une réalité qui est connu de tous puisque bon nombre de femmes haïtiennes vivent au dépend de l’entrepreneuriat qu’il soit formel ou informel. « La CCFEH a été créée pour permettre à toutes les femmes dans le monde des affaires d’avoir un espace où elles peuvent partager leurs expériences et évoluer, c’est pour cela qu’on a des femmes qui viennent de toutes les couches sociales. » a fait savoir la Présidente de la CCFEH. 

Pour l’unique homme présent sur le plateau, le mot « équilibre » devrait être pris en compte parce qu’à coté du travail assidu réalisé par les femmes, il y a aussi les hommes et chacun d’eux ont leur valeurs. 

Face à un public très attentif et très réactif, les différents panélistes ont su combler les attentes des participantes et participants qui ont partagés à cœur ouvert leur satisfactions et attendent déjà la date de la prochaine Conversations Essenti’Elles.       

Laisser un commentaire

Catégories