© %author%

Source photo google search

Catherine Flon ou l’histoire d’une guerrière!

Catherine Flon est l’une des figures féminines ayant combattu pour pour la révolution haïtienne. Née à l’Arcahaie, au milieu du 18è siècle, elle a marqué son temps par son bravoure et par sa contribution dans la formation des jeunes filles de sa ville. En effet, passionnée de la couture, elle crée un atelier et forme les jeunes filles de son époque.

Plusieurs versions de l’histoire parlent de guerrière comme étant celle qui a lutté vaillament aux côtés des hommes au profit d’une révolution totale à Saint-Domingue. L’histoire raconte qu’à un moment de la révolution, elle a prit la décision de rester dans son pays en prenant courageusement position contre l’esclavage alors que toute sa famille a pris la fuite en France.

Restée aux côtés de son parrain  Jean Jacques Dessalines qui la considérait comme sa fille, elle faisait partie des troupes qui combattaient sans relâches l’armée française. Des suites d’une victoire des anciens esclaves contre un bataillon français, l’un des vaincus a rappelé au général Dessalines que le drapeau de victoire qu’il flottait était en fait celui du camp adverse. Une remarque qui a touché Dessalines au point qu’il ait même déchiré la partie blanche du drapeau.

Cette séparation des couleurs du drapeau n’a pas duré longtemps puisque Catherine Flon  avait réuni les bandes bleu et rouge et les avait cousues en utilisant ses cheveux, toujours d’après une version redondante de l’histoire de notre bicolore. En cousant le drapeau haïtien, Catherine Flon s’est affirmée comme étant une femme engagée et impliquée dans la construction de sa patrie. Depuis, elle représente l’icône qui a symbolisé l’union des noirs et des mulâtres, mettant fin à la répression et l’esclavage qui caractérisaient la société d’alors. Un geste patriotique qui a été largement récompensé. Dans les années 80, la Banque de la République d’Haïti a gravé son portrait sur les billets de 10 gourdes, en mémoire de son engagement et de sa participation dans le processus de l’abolition de l’esclavage. 

A rappeler que Catherine Flon est l’une des rares figures féminines à être sur un billet de banque.

Un drapeau est l’identité d’un pays, d’une nation ou d’une communauté. Grâce à l’héroïsme de Catherine Flon qui n’a pas eu peur de s’imposer dans un environnement où tout était dirigé par les hommes, aujourd’hui Haïti a une identité. Le courage de cette femme a permis que le drapeau de son pays soit le premier officiel d’une République libre et indépendante. 

Vive le drapeau haitien!  Honneur et Mérite a cette valeureuse Dame pour sa contribution à la fondation de notre Haiti chérie!

Laisser un commentaire

Catégories