© %author%

Choubidou : Deux jeunes amies s’associent pour monter un restaurant aux Cayes

Gaetza, 18 ans. Tharly, 17 ans. Ces deux jeunes filles se sont unies pour offrir « Choubidou », pour les fins gourmets de la commune des Cayes. Un restaurant qui matérialise leur amour pour la bonne bouffe et l’entrepreneuriat. Comme chantait ce bon Obélix, « Quand l’appétit va tout va ».

Se projeter dans le monde des affaires n’est pas chose aisée surtout chez les jeunes. La pancarte de l’instabilité politique du pays est souvent brandie, un fait plus qu’évident. Néanmoins, Anne Gaetza Guy Chella Louisaire et Anne Tharly Larochelle font partie de cet infirme pourcentage de ceux et celles qui osent se lancer à la poursuite de leur rêve.

« Je suis une passionnée de l’entrepreneuriat, Gaetza y compris. Mais à côté de cela, je suis une personne qui aime les bons petits plats, de beaux mets. J’aime découvrir de nouvelles recettes, de nouvelles saveurs. La nourriture m’apporte la joie, la paix et le réconfort », affirme celle qui vient à peine de boucler ces études classiques. C’est son esprit qui a dessiné le champ d’investissement quoique la motivation d’investir était motivée par Gaetza.

Il a fallu qu’un mois pour les deux amies de concrétiser ce projet, investir dans la restauration. Pour Gaetza, fille de deux entrepreneurs, leur plus grande difficulté connue a été de convaincre leur entourage.
« Pas mal de gens nous décourageaient, vu notre âge. Ce n’était pas chose aisée de saisir la confiance de nos plus proches. Sans oublier la situation du pays et le manque financier. Mais notre envie pour monter cette affaire était plus forte que tout », explique la bachelière.

En dépit de tout, elles ont pu compter sur leurs parents et des amis proches. Le13 août dernier, les deux jeunes entrepreneures ont inauguré « Choubidou » devant un beau et jeune public dans leur ville natale. Elles sont unanimes pour parler de leurs ambitions communes. Faire de « Choubidou » plus qu’un simple restaurant.

« Lè w fin reve de tout sa w vle genyen, leve al travay pou w fè rèv sa yo vini reyalite », conseille Tharly qui aimerait poursuivre des études en droit et en entrepreneuriat.

Laisser un commentaire

Catégories