© %author%

D’origine haïtienne, Tarah Ernest est une figure de proue de l’aéronautique

Aux commandes d’un Boeing 737 d’American Airlines, Tarah Ernest, âgée de 32 ans, a assuré pour la première fois de sa carrière un vol direct de Miami à Port-au-Prince. La vidéo où elle s’adressait aux passagers à bord de l’avion est devenue virale sur les réseaux la semaine dernière. Ses propos ont fait la une. C’est un évènement remarquable dans l’histoire de l’aviation haïtiano-américaine.

Avant de prendre les commandes du Boeing 737 en vue d’assurer le transport de Miami à Port-au-Prince, la jeune pilote Tarah Ernest, émue, s’est adressée aux passagers.

« Bienvenue à bord! Aujourd’hui est une journée vraiment spéciale pour moi parce qu’en 1998, j’ai laissé Port-au-Prince pour venir m’installer ici aux Etats-Unis et en 2018 j’ai décidé d’aller appendre à piloter un avion. Aujourd’hui, j’ai la chance pour la première fois de piloter un vol direct de Miami à Port-au-Prince. Je sais que les conditions actuelles du pays ne vous permettent pas de célébrer ce jour marquant mon premier voyage vers Haïti…. », avait déclaré la jeune femme vêtue de son uniforme de pilote. Ces propos avaient touché ceux présent dans l’appareil. Quelques heures après, elle a porté une précision via un post sur Instagram sur l’année où elle a commencé à apprendre à voler.

« Dans la vidéo qui circule, j’ai dit que j’ai commencé à apprendre à voler en 2018. La bonne année est en fait en 2008 », lit-on en description de la publication où elle a confié avoir parlé sous le coup de l’émotion.

Elle a été chaleureusement accueillie à l’aéroport Toussaint Louverture. Des employés, passagers, haïtiens et étrangers ont salué grandiosement la jeune femme.

Après avoir été acclamé par plusieurs personnalités du pays à travers de multiples déclarations, elle a accordé une interview au média Radio Sans Fin (RSF).

« Je suis née à Boston aux États-Unis. Après seulement deux mois, je suis arrivée en Haïti plus précisément à Port-au-Prince, c’est là, dans la zone métropolitaine que j’ai entamé mes premières études scolaires avant de retourner aux États-Unis ». Elle poursuit ses dires : « Ma mère est issue de la famille Auguste. Elle est originaire des Gonaïves et mon père, Édouard Ernest, vient du Cap-Haïtien ».

En 1998, à l’âge de huit ans, Tarah a laissé le pays en destination de la Floride où elle a bouclé ses études classiques et universitaires. Dans cette même ville, elle est allée à l’université pour faire des études dans l’aéronautique. D’après Tarah, cette passion pour l’aviation est survenue après une visite effectuée à un parc d’attraction et qu’elle avait embarqué sur un manège.

« J’ai aimé la sensation d’être dans les airs », a-t-elle ajouté.

En 2008, étant devenue une pilote, elle a effectué son premier vol durant la même année. Entre 2013 à 2015, elle a travaillé à titre d’instructrice de vol au sein du même établissement où elle a étudié.

Elle enchaîne les expériences de travail. La jeune pilote s’est dirigée vers les compagnies aériennes privées. Selon ses mots, elle avance que l’objectif de ce changement de stratégie était de travailler encore plus afin d’obtenir la licence lui permettant d’intégrer une compagnie commerciale.

Elle consent avoir eu des difficultés durant la période d’apprentissage de sa profession, en précisant que la majorité d’entre elles se reposaient sur des raisons financières.

Toujours lors de l’interview, elle souhaite avoir une longue carrière au sein d’American Airlines où elle a commencé à travailler en février 2022. Aspirant à devenir capitaine de vol, la jeune pilote voudrait passer du Boeing 737 au Boeing 787.

Dans sa fierté haïtienne, La pilote Tarah Ernest suggère quelques conseils aux générations à venir particulièrement aux femmes.

« Il faut être curieuse. Il faut essayer de trucs nouveaux pour découvrir votre passion. Dans toutes situations, les principes et la persévérance doivent être toujours de mise. Il incombe surtout aux femmes de valoriser leurs savoirs pour être toujours respectées aux yeux de tous », a-t-elle prononcé en guise de conseils.

Plus de publications

Laisser un commentaire

Catégories