Source photo google search

Elles dessinent leur avenir en lisant !

Malgré le temps maussade, la 17e édition de la Fête du Livre Jeunesse, une foire de livres pour enfants, a été une vraie réussite le samedi 5 mai 2018. En grand nombre, les parents, accompagnés de leurs enfants, ont fait le déplacement pour bénéficier des 40% de réduction, des séances d’animation, des ateliers de théâtre et de lecture.

Le plus remarquable fut l’enthousiasme avec lequel les mamans incitaient leurs petits protégés à la lecture.

Par exemple, Mme Paméla Balzer de Schœlcher, mère d’un petit garçon de six ans, a bien voulu nous faire part de son attitude envers son enfant : « J’ai commencé à donner le goût de la lecture à mon fils dès le berceau. Car, a-t-elle souligné, l’enfant qui lit se démarque totalement de celui qui ne lit pas. Il illustre avec aisance. Il a un vocabulaire riche et s’exprime mieux. »

Natacha, 8 printemps, accompagnée de sa maman et de sa petite sœur âgée de 6 ans, nous a déclaré : « J’aime lire. En lisant, j’apprends beaucoup de mots nouveaux. Je lis des livres sur les chats, j’encourage mes copines à lire aussi car elles n’aiment pas trop le faire. »

La maman de Natacha, Jeanine, nous a affirmé qu’elle était arrivée en retard à la foire du Livre à cause de la pluie mais, mieux vaut tard que jamais, elle tenait à ce que ses filles y prennent part. Pour Jeanine, la lecture est importante car elle éveille les enfants. Elle est enrichissante et permet aux jeunes d’apprendre plus de choses.

 Cassandra, mère elle aussi, a tenu à déclarer : « Je pense qu’à travers la lecture, les enfants, particulièrement ma fille, peuvent acquérir plus de connaissances, être plus cultivés. Les petites filles, au lieu d’être constamment accrochées à la télévision et à l’internet, meubleront leur esprit par la lecture Je tiens à ce que ma fille connaisse les auteurs haïtiens et étrangers. »

La bande à Pipo, un groupe musical pour enfants, chauffait l’atmosphère humide…Les plus grands se massaient autour des tentes de dégustation, se promenaient, et en profitaient pour faire de nouvelles connaissances. De leur côté, les plus petits s’attablaient dans les ateliers de lecture, dans le calme pour lire.

Fabrina, 10 ans, nous a confié : « Je viens pour acheter des livres, parce que la lecture peut apporter de bonnes choses dans ma vie. Grâce aux livres que lis, je veux que ma maman soit fière de moi. »

Profitant des avantages offerts par cette foire, Mme Fleurantin a amené  ses filles pour acheter des livres à prix très bas. Selon elle, c’est en lisant qu’on apprend, qu’on enrichit ses connaissances. Elle n’a pas manqué de demander aux parents d’initier très tôt leurs enfants à la lecture.

Cette 17e édition a gagné le pari face aux contraintes, aux barrières que le mauvais côté de la technologie amène, face à la faiblesse dont le système éducatif haïtien accouche.

Une initiative réussie grâce aux parents, aux mères spécialement, aux écrivains, aux maisons d’édition et en grande partie au comité d’organisation et aux soins des sponsors.

Laisser un commentaire

Catégories