© %author%

Faire des bougies créatives, c’est comme faire de la pâtisserie, dixit Rose Laure Cénatus

Limen’Art est le nom de cette entreprise unique en son genre qui propose des bougies remarquables et originales. En formes de flûte à champagne, de verre de cocktail, de coquillages, de petits gâteaux. Aucun croquis n’est irréalisable pour la jeune créatrice, qui aime faire travailler son imagination pour le plus grand plaisir de la clientèle.

Pendant qu’une grande majorité de jeunes utilisent l’Internet pour des choses futiles, Rose Laure Cénatus en fait un usage différent et bénéfique. Elle a profité de suivre des cours pour fabriquer des bougies créatives. Avec l’afflux des demandes, l’originaire du Cap-Haïtien a pu monter son entreprise. La femme d’affaires de 28 ans a été au micro de Dofen pour plus d’explications sur sa passion et son gagne-pain.
Dofen News : Pouvez-vous vous présenter à nos lectrices, lecteurs?
Rose Laure Cénatus : Mon nom est Rose Laure Cénatus. Je suis une jeune entrepreneure de 28 ans. Née Le 31 Octobre 1993 au Cap-Haitien, là oú j’ai fait toutes mes études classiques au collège l’Essor de Madame Fernand Laurin et une partie de ma formation universitaire. J’ai un diplôme en gestion hôtelière et également en administration des affaires, spécialisée en gestion de recouvrement d’entreprises à l’Universite publique du Nord Cap-Haitien. Célibataire. Une passionnée de l’art, du business, et de l’épanouissement des enfants.
D.N : Que représente pour vous Limen’ Art ?
R.L.C : Limen’Art est avant tout ma source d’auto-evaluation, de productivité et de bien-être. Quand je fais mes bougies, c’est un moment crucial, où je profite pour discuter avec moi-même, de me complimenter, me gronder aussi…et tester ma creativité tout en m’amusant.
D.N : D’où vous est venue l’idée de mettre sur pied cette entreprise ?
R.L.C : L’idée de commercialiser mes bougies et de structurer Limen’Art m’est venue en fin 2019. C’était l’anniversaire d’une connaissance et j’ai passé environ deux mois à chercher un cadeau spécial, unique et original. Mais en vain. Alors j’avais décidé de lui offrir une de mes bougies fait-maison. J’avais par la suite publié la photo sur mes pages de réseaux sociaux. Par conséquent, j’avais plein de compliments et beaucoup de gens voulaient savoir si je pouvais leur en créer aussi.
C’est ainsi que j’ai remarqué qu’il y avait un besoin que je pouvais satisfaire. Alors j’ai transformé mon passe-temps secret en opportunité d’affaires.
D.N : Depuis quand faites vous des bougies ? Les faites vous seules ?
R.L.C : J’ai commencé à créer mes bougies en été 2019. L’ entreprise pour laquelle je travaillais a dû fermer ses portes pendant environ deux mois à cause du « peyi lòk ». Durant ce temps libre, je me suis focalisée sur mon talent pour le développer, le soigner, en prenant des formations sur les différents types de cire, de mèches. J’ai participé à des séminaires en ligne sur la fabrication de bougies. Faire des bougies créatives, c’est comme faire de la patisserie. Il faut des matériels adéquats. Avoir une recette pour doser, colorer, mesurer, et aussi avoir des astuces pour réparer afin d’éviter le gaspillage etc…
D.N : Quelle est votre source d’inspiration ?
R.L.C : Ma source d’inspiration est la vie .Elle même. Tout m’inspire, sauf la mort.
D.N : Quelles sont les difficultés rencontrées ?
R.L.C : La plus grande des difficultés rencontrées dans ce business est qu’il n’existe aucun magasin de craft en Haïti. Je suis obligée de commander mes matériels sur les sites web. D’ailleurs, certaines fois, quand j’ai de grosses commandes par exemple, des cadeaux de souvenirs, de mariage, baby shower, communion etc, je dois me rendre en Floride pour m’approvisionner. Comme ça je m’assure de la qualité des produits, ce qui me coûte beaucoup en terme de logistique et de manque à gagner.
D.N : Comment est la clientèle jusqu’ à date ?
R.L.C : Limen’Art a une clientèle extraordinaire, aux USA tout comme en Haïti. Ce qui me fait toujours plaisir c’est de constater que malgré la situation du pays, les clients continuent à commander pour marquer une occasion spéciale, soit pour célébrer l’amour, l’amitié, la famille. C’est tout simplement magnifique.
D.N : Quelles sont vos ambitions dans le métier ?
R.L.C : Mon objectif à court terme pour Limen’Art est de développer la clientèle à travers son site web et de devenir une référence.
Mon objectif à long terme c’est de devenir un fournisseur en gros pour les revendeurs.
D.N : Quels sont vos conseils pour toutes celles qui s’intéresseraient à l’entreprenariat.
R.L.C : Mes conseils sont les suivants. Connaitre ses forces et faiblesses. Croire en soi. Persévérer. S’entourer de gens qui peuvent servir de guide. Chercher et saisir les opportunités. Savoir s’adapter au changement, et pour finir ne pas se laisser décourager par l’échec car cela fait partie de l’aventure.

Laisser un commentaire

Catégories