© %author%

Francesse Cherisclair, une fée de l’Art Culinaire

Pierre Perret disait, « Pour bien cuisiner, il faut de bons ingrédients, un palais, du cœur et des amis ». Des paroles qui s’appliquent à Francesse Cherisclair. C’est une grande dame de la cuisine qui y met du cœur, qui est une fine dégustatrice, qui choisit bien ses produits et fait des inconditionnelles(ls). En visite à Dofen News, elle nous a livré ses secrets.

Francesse Cherisclair est le bon contact pour tout ce qui a rapport avec l’esthétique et le culinaire. Elle sait comment organisé une réception.

Aînée d’une famille de 4 enfants, elle a un fils. Elle a fait ses études classiques au Collège Le Normalien et au Collège Canado Haïtien. Elle a entamé des études Universitaires à la Faculté de Linguistique Appliquée, mais le métier qui a toujours fait battre son cœur, c’est la cuisine. Ainsi, elle a entamé 4 ans d’études en Art Culinaire à l’Académie Nationale des Arts Culinaire(ACHAC). Après ses études, elle a continué à se perfectionner soit de manière autodidacte ou à travers des séminaires.

Cette passion remonte à son enfance. Elle adorait cuisiner des petits plats. En grandissant, elle préparait des pains patates au fur et à mesure des amies(s), des proches en demandaient encore et encore. Dès son premier mois à l’Académie, elle recevait déjà des commandes de ses délicieux plats.

Francesse est une perfectionniste, tout ce qu’elle prépare elle les fait d’abord avec enthousiaste, ensuite, utilise son savoir-faire inné. Sa clientèle n’en demande pas moins. La traiteuse se démarque toujours des autres par la qualité de ses plats, la ponctualité de son service et la présentation. Elle est très stricte sur la qualité des produits qu’elle utilise pour la préparation des plats

Du cocktail de bienvenue, des petites pièces aux mets les plus lourds, elle prend toujours le soin d’apporter sa touche pour la satisfaction de ses clients. D’ailleurs, elle avait participé à un concours de préparation de Cocktail après 2 jours de formation, elle était la gagnante de la compétition.

Selon Francesse, le métier de traiteur a ses avantages et ses inconvénients :  » L’avantage dans ce domaine, c’est que, dès que vous travaillez et que vous aimez ce que vous faites les gens aimeront votre travail, votre notoriété sera du coup assurée. En ce qui a trait aux inconvénients, les clients trouvent que le service est trop cher, il y a aussi la pression quand vous devez vous arranger pour que la commande soit prête à l’heure indiquée par le client ».

La gastronomie haïtienne est un trésor, tout le monde le sait, en tant que spécialiste de cuisine elle a un petit palmarès qu’elle partage avec nous : « Comme haïtienne, j’aime beaucoup le lalo accompagné de riz blanc et de purée de pois, le tonmtonm, le tchaka, le gratin de pommes de terre et de véritable. Et pour finir, comme dessert j’adore le cheese cake et le gâteau de crêpes ».

La traiteuse ne se contente pas de faire la cuisine uniquement, elle veut à l’avenir partager son savoir-faire avec les autres. Elle veut coacher les jeunes.

Réputée pour avoir, un fin palais, son fils unique a hérité du don de sa mère, en plus de savoir cuisiner, il l’aide des fois et adore jouer au fin dégustateur.

Pour elle, le service traiteur en Haïti a de l’avenir, il suffit d’être discipliné et de se fixer un objectif.

Laisser un commentaire

Catégories