© %author%

#Journée Internationale des filles dans les TIC

Plan International Haïti met à l’honneur celles qui créent des médias sociaux plus sûrs

La Journée internationale des jeunes filles dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) est célébrée le quatrième jeudi du mois d’avril. Cette année, Plan International Haïti en collaboration avec l’UNFPA et l’UNICEF ont décidé via l’organisation de plusieurs activités virtuelles de se concentrer sur les filles qui créent des médias sociaux plus sûrs.

En prélude à la Journée internationale des filles dans les TIC qui sera célébrée cette année le 22 avril 2021, l’organisation Plan International Haïti a organisé deux causeries en ligne particulièrement sur Zoom avec des femmes travaillant dans le domaine des TIC. Les débats ont été diffusés sur les réseaux sociaux de l’entité et sur ceux de l’UNICEF.

La première causerie qui a eu lieu le 16 avril a été tenue par Rodelyne Jean-Paul. Elle a entre autres parlé des opportunités de carrière pour les filles évoluant dans les TIC en Haïti. La jeune femme qui a été présenté par la modératrice Nathalie David a aussi discuté des sujets liés à la violence en ligne. Une thématique qui a été bénéfique vu que des jeunes en classe de philo en provenance de plus de six écoles à travers les unités de programme de Plan International et au niveau de Port-au-Prince ont participé au live zoom.

« Le manque de présence féminine dans les TIC est remarqué un peu partout dans le monde. Toutefois, je pense que les stéréotypes et l’opposition des parents sont les principaux obstacles qui font que les filles haïtiennes s’orientent vers d’autres domaines que les TIC . Il y a aussi les problèmes de développements et d’infrastructures », a avoué Rodelyne Jean-Paul.

La deuxième causerie, modérée par Monica Cadet de la Fondation Toya, a été tenue par Odile Marcelin autour de la cybersécurité. Ingénieure en informatique spécialisée dans les bases de données, elle a parlé de ses différentes tâches en tant qu’administrateur de base de données et des défis qu’elle a rencontrés dans ce secteur toujours considéré comme un univers masculin.

« A mon avis, le secteur des TIC est peu visible en Haïti, on n’en parle pas vraiment, on n’en parle pas souvent. Quand on est en classe de terminale, on entend parler de la médecine, des sciences juridiques et de l’agronomie et pas des sciences informatiques. Ce manque de visibilité touche autant les femmes que les hommes », a fait savoir Odile Marcelin qui n’a pas omis de mentionner que ce domaine requiert de la passion pour pouvoir l’exercer.

Le jour de la célébration de la Journée internationale des filles dans les TIC soit le 22 avril, des représentants de Plan International ainsi que des jeunes filles-femmes participeront à l’émission Chokarella de Carel Pèdre où ils auront à parler de cette date qui est le symbole de l’inclusion numérique.

Rappelons que la Journée internationale des filles dans les TIC vise à créer un environnement qui encourage les jeunes filles et les jeunes femmes à envisager une carrière dans le secteur des technologies de l’information et de la communication.

Laisser un commentaire

Catégories