Credit photo : Michael Stravato/The New York Times

La cour suprême invalide la loi sur l’avortement en Louisiane

Alors que le président Donald Trump misait sur la droite religieuse pour décrocher un second mandat en affichant son opposition à l’avortement, la cour suprême a tranché en déclarant que la loi contre l’avortement remaniée par le président violait les droits des femmes en Louisiane. Elle l’a donc invalidée.

Comme dans plusieurs autres états, un texte de loi a été adopté en 2014 en Louisiane. Il dictait que les médecins pratiquant des avortements devrait obtenir une autorisation d’exercer dans un hôpital situé à moins de 50 Km de l’intervention. Il s’agissait d’une mesure pour protéger les femmes en cas de complications et d’une nécessité en soins supplémentaires. Néanmoins, les défenseurs de l’IVG (Interruption Volontaire de la grossesse) avaient jugé que cette mise en œuvre entraînerait la fermeture de plusieurs établissements spécialisés en avortement en Louisiane.

Inadmissible et jugée restrictive, cette loi a été par devant la plus haute juridiction de la Louisiane. Ce Lundi 29 Juin, la cour a rendu son verdict. Cinq juges sur neuf ont jugé que ce texte de loi est « inconstitutionnel ». De nombreuses réactions se sont suivies.

« On pousse un soupir de soulagement. La cour a envoyé un message clair à la classe politique : Arrêtez d’essayer d’empêcher l’accès à l’avortement ! » Alexis McGill Johnson, présidente de l’association de planification familiale Planed Parenthood.

« Nous sommes soulagées que la loi de Louisiane ait été bloquée. » Nancy Northup, présidente du centre pour les droits reproductifs.

Quoique la lutte contre les lois restrictives est loin d’être terminée, l’invalidité de la loi de Louisiane est tout de même considérée comme une belle victoire sur les conservateurs.

Laisser un commentaire

Catégories