Source photo google search

La rwandaise Diane Rwigara et cinq (5) autres personnes dont sa mère ont été acquittées

Accusée d’incitation à l’insurrection et de falsification de documents, Diane Rwigara et sa mère Adeline ont été arrêtée en septembre 2017. Après plus d’un an d’emprisonnement, un tribunal de Kigali les a acquittées, ce 6 décembre, par manque de preuve.

Après son procès en novembre dernier, la militante, critique du Président Paul Kagame, Diane Rwigara et sa mère avait écopé d’une peine de vingt-deux (22) ans de prison pour incitation à l’insurrection et contrefaçon de documents. 

Une décision qui sera revisitée ce 6 décembre par un tribunal de Kigali. « Les charges retenues par l’accusation sont sans fondement », a déclaré le juge président Xavier Ndahayo a l’issu de l’audience. Une fois la décision de libération prononcée, Diane Rwigana s’est dite soulagée : « Je suis très satisfaite, très contente de la décision de la Cour. » 

« Pour moi, il n’y avait pas de dossier, a affirmé de son côté Adeline Rwigara. Donc je ne me suis jamais tracassée, ni quand j’étais en prison ni quand j’étais libérée. Je ne me suis jamais sentie tracassée parce que je ne suis pas coupable. Ni moi ni ma fille n’avons jamais rien fait. »

Laisser un commentaire

Catégories