Photo soumise par Marie Flore Morett

L’Ambassade Américaine en Haïti déterminée à accompagner les entreprises haïtiennes

Vingt-cinq entreprises haïtiennes, parmi lesquelles douze (12) créées et dirigées par des femmes, sont subventionnées par l’Ambassade Américaine pour participer à la 2e édition de Haïti Tech Summit, tenue du 21 au 23 juin, à l’hôtel Royal Decameron à Montrouis.

Le sommet de la technologie en Haïti (Haïti Tech Summit) a réuni près de cent (100) intervenants notamment des investisseurs, des commerçants numériques et des entrepreneurs d’ici et de l’étranger.  

Après avoir annoncé son appui à l’édition de 2018, l’Ambassade Américaine en Haïti avait mis à la disposition du grand public une adresse où les entrepreneurs intéressés pouvaient postuler pour bénéficier d’une bourse complète afin de participer à ces trois (3) jours dédiés à la technologie. Une démarche qui a permis à vingt-cinq (25) entrepreneurs locaux parmi eux douze (12) femmes. 

On peut citer :  Marie Flore Morett de Délices by Marie Flore Morett ; Claudia Gourdet de Stem Access for Girl ; Daniella Bien-Aiméde Miel d’Or ; Monique Toussaintde Mon’EdyTourism Agency ; Nora Jeanne Josephde Radikal ; EdleyDacéus de Edas Collection ; Medgine Orvil de Galata Fanmi ; Nirva Jolicoeur de Kizi S.A ; Sabine Princedes Entreprises PL et Co ; Rosèle Henriquez de Bwat Imaj et May Sanon Briseno de CAPPA. 

Certaines d’entre elles ont exprimé une grande reconnaissance à l’égard de l’Ambassade Américaine qui leur a permis de participer à Haïti Tech Summit (HTS). Une occasion qu’elles ont considéré comme une opportunité d’apprendre quelque chose de plus.     

« Je suis très satisfaite. Il y avait des ondes positives qui planaient dans la salle, il y avait aussi beaucoup d’échanges d’informations et de connaissances. HTS a été l’occasion pour nous de présenter nos startups à de grands noms qui œuvrent dans le monde technologique, des personnes qui veulent investir », a confié l’une d’entre elles. 

A rappeler que, toujours dans le but d’encourager les entrepreneurs à s’approprier de la technologie pour faire fructifier leurs affaires, l’Ambassade Américaine avait organisé, en avril dernier, Tech Camp Okay 2018, une formation qui était portée sur la technologie et qui était destinée à trente (30) entrepreneurs du Grand Sud (Sud-Est, Sud, Grand-Anse) dont neuf (9) femmes.

Laisser un commentaire

Catégories