© %author%

Les mises en garde de Pékin laissent de marbre Nancy Pelosi qui arrive dans la capitale taïwanaise

La présidente de la Chambre des représentants américains, Nancy Pelosi, a foulé le sol taïwanais ce mardi 2 août en dépit des mises en garde de la Chine. Cela fait 25 ans depuis qu’une haute responsable américaine élue a visité le pays.

En tailleur de couleur rose, celle qui préside la chambre des députés américaine a fait une entrée historique à l’aéroport de Songshan, ce mardi. Reçu par Joseph Wu, le ministre taïwanais des Affaires étrangères, la dirigeante américaine devrait rencontrer la présidente, selon le journal taïwanais Liberty Times.

« La visite de notre délégation à Taïwan honore l’engagement inébranlable de l’Amérique à soutenir la démocratie dynamique de Taïwan », a déclaré Nancy Pelosi sur son compte Twitter à propos de sa venue au Taïwan. « Notre visite est l’une des nombreuses délégations du Congrès à Taïwan et elle ne contredit en rien la politique de longue date des États-Unis », lit-on au deuxième paragraphe.

Les autorités chinoises voient dans cette visite une trahison diplomatique, elles qui considèrent Taïwan dans leur giron. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi a affirmé dans un communiqué que les USA devraient « payer le prix de leur atteinte à la souveraineté et à la sécurité de la Chine. » « La partie américaine a trahi sa parole sur la question taïwanaise. »

Laisser un commentaire

Catégories