© %author%

L’ex dirigeante Aung San Suu Kyi condamnée à 6 ans de prison supplémentaires

Ce 15 août, l’ex dirigeante birmane et Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, a été condamnée à six ans de prison supplémentaires par la junte militaire birmane, au cours d’un très long procès.

Agée de 77 ans et prix Nobel de la paix en 1996, la chef de gouvernement birmane a été condamnée, à six ans d’emprisonnement pour fraude électorale, sédition, corruption; une peine qui vient s’ajouter à une précédente d’une durée de 11 ans.

Alors qu’elle avait déjà été condamnée en décembre 2021 à quatre ans de prison pour incitation aux troubles publics et violation des règles sanitaires liées au Covid-19, sa sentence a été réduite à deux ans. Environ un mois plus tard, soit le lundi 10 janvier 2022, elle a été condamné à quatre ans de prison dans un des volets de son procès. En avril dernier, elle a été condamnée à une peine de cinq ans de prison pour avoir perçu 600 000 dollars et plus de 11 kilos d’or de pots-de-vin d’un ancien ministre.

Aujourd’hui, celle qui encourait à 11 ans de prison a vu sa sentence augmentée. Aung San Suu Kyi a écopé lundi d’une peine supplémentaire de six ans de détention pour corruption, selon ce qu’a rapporté l’Agence France Presse.

Laisser un commentaire

Catégories