© %author%

Crédit photo : Dofen News

Mise en œuvre de l’ODD 5 en Haïti, une priorité pour l’AVD

L’Association des Volontaires pour la Démocratie (AVD) en collaboration avec la Chambre de Commerce des Femmes Entrepreneures d’Haïti (CCFEH) ont organisé ce 31 janvier à Saint Marc un atelier de sensibilisation sur la mise en œuvre de l’Objectif de Développement Durable (ODD) 5. Une séance de discussion qui a réuni plus d’une soixantaine de jeunes femmes et d’hommes particulièrement des élèves de philo.

Plusieurs intervenantes ont été désignées pour lancer le débat autour des ODD notamment la militante féministe Pascale Solages. Cette dernière qui voulait s’assurer que les jeunes présents sur la cour du local de la Villanne Marie à Saint Marc sachent de quoi il y en est, a basé son intervention premièrement sur la thématique « Comprendre les ODD et les 17 objectifs qui la composent ». Une méthode très judicieuse puisque la plupart des personnes qui étaient dans la salle ne connaissaient pas le concept.
 

Ensuite, elle s’est penchée sur l’égalité et l’autonomisation des femmes, le thème de l’un des dix-sept (17) objectifs de développement durable mais qui, soulignons-le, fait partie intégrante de tous les aspects d’un développement durable et inclusif. Cette partie de la séance a soulevé de grandes discussions et d’échanges entre les élèves qui ont, chacun, une perception différente en ce qui attrait aux droits de la femme et de tout ce qui s’y rattache.

En dépit de leur divergence d’opinions et de réflexions, les jeunes ont été très satisfaits de la présentation de l’initiatrice de Nègès Mawon, Pascale Solages, pour cet atelier de sensibilisation, supporte par le programme des Nations Unis pour le Développement (PNUD) dans le cadre d’une campagne de sensibilisation sur la mise en œuvre des ODD en Haïti.

À la fin de la journée, il y a eu deux (2) autres ateliers animés respectivement par Marie Flore Morett et Michelle Maignan. Cette session de travail en groupe pendant lequel l’assistance a eu à relever les cas de non-respect/non-application de la parité hommes-femmes. Les problèmes étant identifiés, la réflexion s’est axée sur des propositions de solutions pour une meilleure application de l’ODD 5 dans leur vie de tous les jours. 

L’un des points débattus qui a englobé le concept de l’ODD 5 particulièrement dans le quotidien des jeunes a été : Identification et Analyse des applications ou non de l’ODD 5 dans la vie des participant.e.s
1. En milieu scolaire
2. Dans les marqueurs culturels (fason nou leve tifi ak tigason)
3. Dans l’application et l’évolution des lois
4. Dans les relations affectives, amoureuses et sexuelles

Notons que les ODD ont été adoptés par plus de cent-cinquante (150) pays le 25 septembre 2015 lors du Sommet des Nations Unies pour le développement durable dans le but d’assurer la paix et la prospérité pour les peuples et la planète.

Laisser un commentaire

Catégories