© %author%

Pour avoir émis de fausses informations sur la présidente de la Tanzanie, un journal officiel est suspendu

La Présidente de la Tanzanie, Samia Suluhu Hassan a été ce mercredi l’objet de fausses informations par un journal du parti au pouvoir. Ce qui a entraîné la suspension de ce dernier pour une durée de deux semaines.

Uhuru est le nom du média du parti politique Chama Cha Mapinduzi dont madame Hassan est une membre. Dans un article publié en première page ayant pour titre,  » Je n’ai pas l’intention de me présenter à la présidence en 2025″, le journal a fait croire que c’était la déclaration de la Présidente et qu’elle n’aspirait pas à un deuxième mandat.

« La Présidente Samia Suluhu Hassan n’a donné aucune information indiquant qu’elle n’avait pas l’intention de briguer la présidence », a signalé dans un communiqué Gerson Msigwa le directeur des services d’information de la Tanzanie et porte-parole du gouvernement.

Cette fausse information a valu au journal une sanction de suspension de deux semaines. Le CCM par le biais de son secrétaire général, Daniel Chongolo a fait savoir que le parti au pouvoir a ouvert une enquête sur l’affaire et que le directeur du général ainsi que trois autres responsables d’Uhuru sont déjà destitués de leur fonction.

Samia Suluhu Hassan est devenue présidente de la Tanzanie suite au décès du Chef d’État John Magufuli, atteint de problèmes cardiaques le 17 mars 2021. Elle exerçait la fonction de vice-présidente à la mort de ce dernier. Sa montée à la tête du pouvoir fait d’elle la première femme du pays à occuper ce poste.

Laisser un commentaire

Catégories