© %author%

Saintia Leina Thomas, sacrée danseuse du mois de mars de Bagèt Sant Dans Haïti

Le conseil administratif de Bagèt Sant Dans Ayiti a désigné ce mois-ci la danseuse du mois de mars et elle n’est autre que Saintia Leina Thomas, jeune fille de treize (13) ans qui a intégré la troupe en août 2020 après avoir participé à une formation de six (6) mois en danse traditionnelle. Depuis, elle a intégré la compagnie.

Appliquée, dévouée et disciplinée se sont entre autres les termes que Ginite Popote, responsable de Bagèt Sant Dans Haïti, a employé pour parler de Saintia Leina Thomas. Selon elle, la jeune fille qui vit avec sa mère entre Cité soleil et Poste Marchand ne rate aucun cours, n’arrive jamais en retard et elle a de bons rapports avec ses professeurs et ses copines de danse. Ce sont entre autres ces aptitudes qui ont fait d’elle la danseuse du mois.

Boursière de la compagnie, Saintia qui est élève en NSI est passionnée par la danse traditionnelle, le Hip-Hop, le Ballet et le Jazz. Etant une touche-à-tout en matière de danse, elle est aussi habile dans l’une que dans l’autre.

Pour elle, la danse est une façon de chasser le stress et la timidité. Elle l’aide à se développer physiquement, culturellement et moralement. Son rêve est de devenir une grande danseuse professionnelle qui évoluera tant à l’échelle nationale qu’internationale afin que sa famille soit fière d’elle.

En tant que danseuse du mois et la première depuis le lancement de l’initiative, Saintia Leina Thomas bénéficie d’un compte en banque en gourdes, de deux (2) tenues de danse, d’une autorisation pour participer à une formation de danse traditionnelle et à un master class, de séances de photoshoot incluant des vidéos, pour ne citer que ceux-là.

Laisser un commentaire

Catégories