© %author%

Source photo : google search

SHIRLEY CHRISHOLM, UNE FEMME POLITIQUE HUMBLE ET EXTRAORDINAIRE

Non, Barack Obama n’a pas été le seul candidat noir américain ni Hilary Clinton la première femme, qui ont brigué l’investiture démocrate aux États-Unis. Bien avant, soit le 25 Janvier 1972, une fille d’immigrés s’était distinguée lors de la primaire démocrate. Shirley Chrisholm, s’appelait-elle.

Shirley Anita St.Hill dit Shirley Chrisholm est née à Brooklyn le 30 Novembre 1924 de parents immigrés. L’ainée de trois filles, elle passe le quart de son adolescence en Barbade chez sa grand-mère maternelle, Emaline Seale. Cette femme qui représentera à ses yeux un modèle et une icône. Elle dira en témoignant: « Elle m’a donné de la force, de la dignité et de l’amour. J’ai appris très tôt que j’étais quelqu’un. Je n’ai pas attendu que le mouvement noir me l’apprenne. »

En 1946, Shirley obtient son diplôme à Brooklyn Collège puis une maîtrise universitaire en Lettres en 1951. Enseignante à la préscolaire, elle poursuit des études en pédagogie de la petite enfance à l’université Columbia. À croire qu’avec Shirley, le langage populaire qui laisse entendre qu’ « On ne cesse jamais d’apprendre » , prend tout son sens.

Passionnée de ce qu’elle fait, préoccupée par le sort des plus démunis, elle entre en 1960 sur la scène politique avec des intérêts bien définis sur l’éducation et la santé des enfants.

Fille d’un ouvrier et d’une couturière, Shirley Chrisholm a pu changer son destin. Entre 1965 et 1968, elle devient membre démocrate de l’assemblée de l’Etat de New York. Un statut qui l’aidera à obtenir les droits au chômage pour les domestiques. Élue au congrès comme représentante du douzième district de Brooklyn , l’année d’après 1968, Shirley participera à la création du congressional Black Caucus et du National Women’s political Caucus.

L’inattendu se produit le 25 Janvier 1972. Dans une église Baptiste de Brooklyn, Shirley Chrisholm annonce sa candidature à la primaire démocrate. Cependant, les fonds manquent et les soutiens sont faibles. Elle obtient 152 voix et 23 délégués dans l’Ohio. C’est donc son adversaire George Mc Goven qui représentera le parti démocrate aux élections présidentielles. Une défaite qu’elle qualifiera de bien méritée puisque les conditions n’étaient pas totalement réunies mais briser le statut quo avait de quoi lui rendre fière.

Jusqu’en 1983 , Shirley Chrisholm siégera au congrès et deviendra la première femme afro-américaine à briguer sept mandats. Elle sera opposée à la guerre du Vietnam et militera pour la réduction des dépenses militaires. Ambassadrice des Etats-Unis à la Jamaïque sous la présidence de Bill Clinton, Shirley se retirera en Floride en 1991. En 2005, elle s’éteint à Ormond Beach.

Shirley Chrisholm est considérée comme une femme incorruptible et une femme politique humble. Elle apparaît dans le film documentaire « Women for a America, for the world » en 1986. Pour le mythe qu’elle constitue en elle-même, Shirley reçoit à titre posthume en 2015 , la médaille présidentielle de la liberté. Quelle femme!

Laisser un commentaire

Catégories