Crédit photo CCFEH

SIFNUH 2018 : Rôle de la technologie dans l’éducation inclusive

Le lancement de la 2e édition du Sommet International des Femmes du Numérique en Haïti (SIFNUH) a été organisé, ce mardi 15 mai, dans la salle Epicure de l’hôtel El Rancho. Le premier panel tenu pour l’occasion a été animé par un groupe de femmes sur le thème du « Rôle de la technologie dans l’éducation inclusive ».

Dans l’idée de prôner l’aspect du numérique à cette édition, le premier panel composé de Martine Theodore, officière de programmes à la CCFEH ; Marie-Michèle Montout, coordonnatrice de recrutement à Anseye pou Ayiti ; Christine Coupet Jacques, présidente de Dagmar Haïti  et Michèle Boisrond ingénieure électrique, s’est tenu autour du thème « Rôle de la technologie dans l’éducation inclusive ». 

Pour ouvrir les échanges, chacune de ces femmes ont donné une définition à l’éducation inclusive. « L’éducation inclusive est une éducation qui est accessible à tous, sans distinction, peu importe qui on est et d’où l’on vient » a fait savoir Christine Coupet Jacques. De son côté, Marie-Michèle Montout a défini l’éducation incluse c’est celle que tout le monde doit avoir accès peu importe son milieu. 

Les conséquences néfastes de l’utilisation sans surveillance de la technologie, surtout par les jeunes, sur l’éducation a été l’un des points qui a eu le plus d’interaction dans ce panel où Christine Jacques a pris le temps de souligner que ce n’est pas la technologie qui a un effet négatif sur l’éducation mais plutôt la façon dont il est utilisé. 

Ordinairement, l’éducation en Haïti est un sujet qui varie selon les zones géographiques, les statuts, les classes sociales pour ne citer que ceux-là. Avec l’extension des smartphones, la technologie est presqu’accessible à tous. La fusion et l’acceptation des deux serait un atout très important pour que les jeunes d’aujourd’hui puissent se former et ne pas passer leur temps à aimer et à partager les photos et autres.

Laisser un commentaire

Catégories