© %author%

Zebra, une fée qui enjolive les murs

De son vrai nom, Gloria Isabelle Sylvain, Zebra, âgée de 21 ans est une passionnée de la peinture qui est devenue graffeuse depuis l’an dernier. Ci-après, celle qu’on décide d’appeler une fée à cause de la qualité de ses graffitis nous dit plus sur qui elle est.

Dofen News : Comment avez-vous commencé dans le graffiti et quelles sont les difficultés que vous avez rencontrées jusque-là ?

Zebra : J’ai commencé après avoir participé à un atelier que Street art au féminin avait lancé dans le but de former des femmes dans le domaine du graffiti. En ce qui concerne les difficultés y en avait pas trop si non que quand vous êtes femme vous avez des barrières posées sur votre chemin dans certains domaines.

D.N : Est-ce que vous avez une graffeuse/un graffeur modèle ?

Z : Oui, j’ai comme modèle les tuteurs qui m’ont formé durant l’atelier de street art. Je garde encore dans ma tête leurs travaux.

D.N : A part le graffiti, que faites-vous d’autres dans la vie ?

Z : Je suis en deuxième année de médecine à l’université Notre Dame, je fais de la peinture et la photographie.

D.N : Est-ce que c’est votre première participation à ce festival ?

Z : Non, ce n’est pas ma première fois, j’étais à la premiere édition également.

D.N : Est-ce que vous avez déjà commencé à travailler seule ? Si oui, où se trouve votre dernier graffiti en solo ?

Z : Oui, je commence à travailler seule. Actuellement, je travaille sur un mur qui se trouve à la premiere ruelle Lavaud.

D.N : Quel bilan dressez-vous de cette édition ?

Z : Malheureusement, on ne peut pas parler de bilan pour cette année parce que la Covid a tout changé. Il y a des artistes étrangers qui ne pouvaient pas faire le déplacement mais quand même c’est un peu satisfaisant.

D.N : Un mot pour les jeunes femmes qui veulent se lancer dans ce domaine ?

Z : La première chose, c’est que vous devez vous connaître. Vous devez chercher à vous connaître vraiment pour avoir une bonne idée de vos capacités. Ensuite, il ne vous restera qu’à avancer.

Laisser un commentaire

Catégories