© %author%

Djina Guillet Delatour reste à la tête du PNCS et présente son bilan de mars à juillet 2021

Sur le compte Facebook du Programme National de Cantines Scolaires, il a été communiqué que lundi hier, Madame Djina Guillet Delatour étant « coordonnatrice générale » a présenté un bilan de toutes ses réalisations faites au PNCS, de mars à juillet 2021. En dépit de sa nomination à la tête de l’Institut National de Formation Professionelle, elle n’a pas hésité à élaborer des perspectives pour l’année 2021-2022.

La coordinatrice sortante a affirmé « sur les dix (10) départements géographiques, les écoles de sept (7) d’entre eux ont été approvisionnées en denrées alimentaires par le PNCS ». Avec un effectif de 94 891 bénéficiaires pour 307 écoles dont « la plupart, n’avaient pas été approvisionnées par le  PNCS depuis 2017 ». Durant ses travaux elle a souligné que « son administration a atteint certaines écoles dans des endroits très reculés et vulnérables comme les Iles Cayemites ».

La responsable sortante ne s’est pas arrêtée au bilan de 5 mois. Elle a par ailleurs présenté des « perspectives pour l’année académique 2021-2022 » avec l’objectif premier d’ajouter « à plus d’un million le nombre d’enfants bénéficiaires du programme ».

Pour cette nouvelle année, elle prévoit de « former les directeurs et les professeurs sur l’hygiène en milieu scolaire. Evaluer les besoins des cantines faisant partie du programme. Réaliser la collecte des informations visant l’amélioration de la cantine scolaire. Organiser une campagne de déparasitage des élèves dans plusieurs départements, deux fois au cours de l’année académique ».

Madame Delatour est en train de faire un inventaire de la situation dans le Grand Sud, « dans le but d’avoir toutes les données concernant les écoles  touchées, afin de déterminer qu’elle est la meilleure approche à adopter pour leur venir en aide ».

Rappelons que Madame Djina Guillet Delatour a été transférée à la tête de l’Institut National de Formation Professionelle, par la Ministre de l’Éducation et de la Formation Professionnelle, Marie Lucie Joseph. Quel avenir pour Nancy Isaac Lainé, la nouvelle coordinatrice nommée au PNCS ?

Laisser un commentaire

Catégories