© %author%

Dr. Marie Roberte Laurent, une practicienne qui ne jure que par la médecine naturelle

La pratique de la médecine naturelle est vieille comme le temps . Pour combattre les maladies, les Hommes avaient pour seul recours les plantes. Avec l’arrivée de la médecine conventionnelle, toutes les recettes de grand-mère ont été mises de côté, ignorées et de surcroit mises en doute. Dr Marie Roberte Laurent a étudié les sciences informatiques au États-Unis d’Amérique, a effectué une carrière de vingt longues années dans ce domaine. Un beau jour de l’année 1999, elle créa « Belzeb » son entreprise de fabrication de produits exclusivement bio. Par la suite, elle s’est dirigée vers les études en médecine douce. Nous vous invitons à lire son histoire passionnante et les causes du changement brusque et littéral de carrière.

Aînée d’une famille de 4 enfants, docteure Marie Roberte Laurent est née dans la troisième ville du pays, Les Cayes. À14 ans elle immigra aux États-Unis d’Amérique où elle effectua ses études scolaires et universitaires. Elle a trois enfants et 8 petits enfants. Issue d’une famille d’entrepreneurs, sa mère particulièrement avait déjà un magasin à l’âge de 18 ans. Outre ses études et sa longue carrière de 20 ans en sciences informatiques, en 1999 elle a mis sur pied son entreprise baptisée « Belzeb ».  L’idée lui est venu naturellement, mais a pris de l’élan à une période sombre de sa vie. En plein divorce, pour ne pas sombrer, pour trouver la force et l’énergie pour passer au travers, elle s’est laissée emporter par la recherche sur les plantes médicinales. Elle composait dès lors des produits exclusivement bio.

Son amour pour la médecine douce a augmenté lorsque ses deux parents ont souffert du cancer du foie. D’abord, son père sous traitements médicaux conventionnels, avait selon son médecin une espérance de vie de trois mois, il est mort après seulement deux mois et demi. Sa mère par contre était végétarienne, mais après l’exemple de son défunt mari, elle a demandé à ce que ses enfants l’emmène chez un médecin qui priorise le naturel. Elle a donc été suivie à la fois par un de la médecine naturelle et un autre de la médecine conventionnelle. Son espérance de vie a également été de 3 mois, grâce à son choix judicieux elle est morte deux ans après.

« Intriguée » dit-elle du fait que sa mère ait vécue tout ce temps en dépit des prévisions du médecin traitant. C’est ce qui l’a poussée à abandonner les sciences informatiques pour se tourner vers la médecine naturelle. C’est un choix de cœur et de raison. Elle a effectué des études en médecine douce, à la Trinity School of Natural Health dans la ville d’Indiana aux USA.

En 2000, elle a commencé à vendre ses produits avec une clientèle qui n’attendait pas moins. Quoique pour certaines clientes, cela lui a pris du temps pour  expliquer combien les produits naturels étaient meilleurs
que ceux à base chimique, et ce, pour de multiples raisons.

Après son doctorat, Belzeb est devenu aussi une clinique de soin naturel et se fait également en ligne. L’idée de la clinique virtuelle lui est venue à l’esprit non seulement parce qu’elle voyage beaucoup mais aussi parce qu’à l’époque la Covid 19 prenait de l’ampleur à travers le monde. Ainsi avec un Zoom meeting, elle parle à son patient en long et en large de la maladie et finit par trouver le traitement adéquat.

Elle offre des soins de santé non conventionnels et pratiques. « Je fournis à mes patients des traitements pro-équilibrants  aidant à l’organisme à s’auto-gérer. Ma méthode de travaille consiste avant tout de dresser un bilan global de mon patient. Si le patient souffre de migraine, pendant une heure, je prend le temps de receuillir  le maximum de renseignements, allant de sa naissance jusqu’à son mode de vie actuel ( activités profession..). Ainsi, je ne cherche pas à prescrire de médicaments mais plutôt à faire d’abord un travail spirituel, ce qu’on appelle en anglais « spirit, body and emotion », a-t-elle précisé.

Le Dr Laurent traite dans sa clinique surtout les femmes souffrant de maladies hormonales. Pour elle,  lorsqu’une femme prend du poids, est fatiguée, se sent mal dans sa peau ou est stressée, ce n’est pas parce qu’elle devient vieille. Il s’agit plutôt d’une reprise du contrôle de ses hormones et aussi elle doit rétablir  l’équilibre, fixer son humeur, améliorer son temps de
sommeil…

En plus de ses obligations envers ses clients, elle rend service aux autres, en formant des femmes que ce soit en Afrique, en Asie et dans la Caraïbe, elle leur enseigne la préparation de produits naturels à partir des plantes cultivées dans leur région.
Au début tout n’était pas rose, pour la fabrication des produits  les matières premières telles que l’huile de ricin n’étaient pas du tout à portée de main en Haïti. Elle a donc décidé un beau jour de créer des associations de femmes, elle les formait dans la fabrication de ces différentes huiles. C’est ainsi qu’elle a pu s’en s’approvisionner, « Je prenais plaisir à former les gens sur la fabrication de l’huile de Cacao, de l’huile de coco… et ensuite je rachetais les produits qu’ils en font » a-t-elle confié.  Aux États-Unis elle assure aussi le coaching en fabrication de tout type de produits naturels pour toutes celles et ceux qui veulent monter leur propre entreprise. Et les fournit également des matières premières.

Pour la qualité de ses services et pour son sens de partage, elle a mainte fois été honorée à l’étranger. Chez nous, le Centre de Facilitation et d’Investissement (CFI) lui a rendu hommage à l’occasion de la fête des mères en tant que maman entrepreneure, innovante et courageuse. L’un des secrets de sa réussite réside dans la façon dont elle interagit avec ses patients, toujours à l’écoute de ses clients.

Les produits de BelZeb sont disponibles partout dans les pharmacies, dans les magasins de produits artisanaux, dans certains hôtels de la place et aussi dans un magasin à l’Aéoport International Toussaint Louverture dénommé « Root medicine » où les voyageurs haïtiens et étranger s’en approprient avant leur départ. Ces produits de fabrication sont entre autres, du savon, de différents types d’huile, de l’huile de massage, de l’huile contre la douleur, du thé.

Dr Roberte Laurent a tenu a préciser qu’aux USA ses produits sont très demandés surtout après le passage du corrona virus, lorsqu’haïtiens et étrangers se sont rendu compte qu’il n’y a pas mieux que l’utilisation ou la consommation de produits cent pour cent bio.

Par son sens très poussé de l’organisation, des prises de décisions et de la persévérance d’un côté, et de l’autre côté par l’héritage familial des activités entrepreneuriales, et par  l’éducation donnée à ses enfants, elle croit fermement en la pérennisation de son entreprise. C’est son vœu le plus cher.

En tant que femme, mère, grand-mère et entrepreneure Dr Laurent la sympathique, n’a pas voulu clore l’interview sans ce précieux conseil à l’endroit de nos lectrices et lecteurs :  » croyez en vous, en vos capacités, ne laissez personne vous dire le contraire. Quand j’ai commencé Belzeb de parfait inconnus ont osé me mettre en défi, je les ai tout simplement ignorés en regardant droit devant et voilà où j’en suis aujourd’hui. Cela dit, peu importe vos entreprises,  foncez. De nos jours, les cours en lignes sont à la disposition de toutes et de tous, profitez-en ! « .

Laisser un commentaire

Catégories