© %author%

« Fòs », la prière d’Emeline Michel à Dieu

La très populaire chanteuse haïtienne, Emeline Michel, revient vers son public avec un nouveau vidéoclip intitulé « Fòs ». Une nouvelle chanson à travers laquelle elle raconte à Dieu ses péripéties. Toutefois, l’artiste se montrant très courageuse implore au divin de prêter l’oreille à ses prières et lui demande de la force pour continuer à avancer.

Interprète captivante, chanteuse, danseuse, compositrice et productrice accomplie, Emeline est sans contredit la reine de la chanson haïtienne. Cette fois, elle change son fusil d’épaule et décide de présenter à ses fans, une conversation avec Dieu.

Emeline Michel est aimée des Haïtiens en ce qu’elle sait mieux faire que quiconque, marier harmonieusement des rythmes traditionnels à un contenu social et politique des plus inspirés. À travers « Fòs », c’est son spiritualisme qui est mis en exergue. Dans ce nouveau vidéoclip, c’est une femme au bout du désespoir, au bord du précipice qui s’adresse à Dieu tout en implorant sa force pour continuer à se battre face aux soucis et aléas de la vie, sans offenser le Créateur.

Dans ses lyrics, on découvre la misère qu’une femme désespérée traverse, tout en suppliant Dieu de l’orienter et gardant espoir que ses prières soient entendues. A l’instar de cette pitoyable phrase : « Bonjou Bondye….jem fikse sou ou », a t-elle frédonné. Dans sa vidéo disponible sur Youtube, la star décrit la souffrance des habitants de sa terre natale depuis tantôt belle lurette. Elle demande à Dieu d’intercéder en leur faveur.

Retour sur la vie de l’artiste

Née aux Gonaïves, Emeline s’initie à la musique en chantant le gospel à l’église locale. Après avoir terminé ses études, elle profite de l’occasion qu’on lui offre d’étudier au Detroit Jazz Center, pour ensuite retourner en Haïti comme musicienne professionnelle. Peu après, la chanteuse lance son premier album, Douvanjou ka leve, sur lequel figure le succès Plezi Mizè (Le plaisir dans la misère), pièce écrite par Beethova Obas. Les extraits suivants, Tankou melodi (Telle une mélodie) et Flanm (Flamme),la classent parmi les plus grands artistes d’Haïti et des Antilles françaises ; on salue en elle la « nouvelle déesse de la musique créole ».

Elle s’établit ensuite en France et joue dans le cadre d’évènements comme le Festival de Jazz de Nice et le Théâtre de la Ville, New Morning, Cercle de Minuit, passe maintes fois à la télévision française et fait la couverture d’une foule de revues.Sa musique traverse les frontières pour se propager dans toute la francophonie, notamment en Belgique, en Afrique, dans les Antilles françaises, en Guyane française, au Canada, s’étalant jusqu’au Chili et au Japon. L’album »Tout mon temps » nous offre le succès international A-K-I-K-O.

Elle enregistre et chante sur scène partout dans les Caraïbes, en Europe, au Canada et en Afrique depuis les 15 dernières années. Elle chante en francais et en créole. Ses 7 albums, Douvanjou ka leve (Où le soleil se lève), Pa gen manti nan sa ( Il n’y a pas de doute) Rhum & Flamme,Tout mon temps, The Very best, et Ban m pase (Laisse-moi passer) lui ont valu une renommée internationale.

Reine incontestable de la chanson haïtienne, Diva, Déesse de la musique créole, autant de titres pour cette artiste polyvalente, chanteuse et danseuse accomplie, auteure et productrice. Chantant aussi en français elle a effectivement émergé en tant que porte-flambeau de la chanson créole.

Emeline Michel a toujours su faire flotter le bicolore haïtien partout à travers le monde. Elle a été élue « meilleure artiste haïtienne féminin de tous les temps » en 2021.

Plus de publications

Laisser un commentaire

Catégories