© %author%

Il y a de la place pour les femmes dans le domaine du graffiti dixit Geyane Michel

C’est pour la première fois que Geyane Michel participe à Street Art au Féminin. Pour la jeune femme de 21 ans, il y a de la place pour les femmes dans le domaine du Graffiti.

Dofen News- Que représente pour vous le festival Street art au féminin Rep. Pour moi c’est un moyen pour nous les femmes artistes de nous extérioriser, de faire passer nos frustrations de dire ce que nous pensons.Il ne concerne pas seulement les femmes artistes mais femmes d’une manière générale.

Dofen News -Racontez-nous votre première fois à ce festival
Rep.
J’ai reçu l’invitation de la part d’une amie graffeuse qui a été à la première édition qui a pris le soin de m’inviter à la deuxième.

Dofen News- Comment comptez vous apporter votre appui aux jeunes femmes qui rêvent de graffiti?
Rep.
Vraiment pour moi ce serait un plaisir d’apporter mon soutien aux autres jeunes femmes comme moi, on a besoin beaucoup plus de femmes, parce qu’ en Haïti y pas vraiment beaucoup de femmes qui évoluent dans ce domaine, donc les femmes vous êtes attendues toutes.

Dofen News-Vous avez travaillé seule? Où se trouve le graffiti que vous avez fait?
Rep.
Pour le moment je travaille en groupe sur la photo de Nahomie Osaka a la ruelle Lavaud, mais j’avais travaillé sur un projet chez moi, en janvier dernier dans le festival du printemps de l’art. On avait effectué un dessin sur les murs de l’université Quisqueya.

Dofen News- Est ce que vous êtes satisfaite de votre participation à la deuxième édition de Street art au féminin? Comment voyez vous votre avenir dans ce domaine dans les prochaines années?
Rep.
Oui j’ai été totalement satisfaite j’ai rencontré des gens merveilleux dont le grand Assaf que j’avais rencontré sur mur j’étais super contente de travailler eux. Dans les prochaines années je me vois déjà participer à beaucoup d’activités tant au niveau national qu’international, pas seulement dans les rues. Je veux travailler pour des entreprises. Avoir beaucoup de contrats.

Dofen News-Un mot pour toutes les femmes qui veulent pratiquer cette discipline ?
Rep.
Je veux leur dire qu’on a besoin d’elles dans ce domaine, de venir en grand nombre car elles y ont leur place.

Dofen News- Merci Geyane Michel d’avoir parlé à Dofen news.

Laisser un commentaire

Catégories