© %author%

L’actrice Gaëlle Bien-Aimé remporte le prix RFI Théâtre 2022 pour « Port-au-Prince et sa douce nuit »

L’actrice, autrice et comédienne Gaëlle Bien-Aimé a remporté ce 25 septembre 2022 le Prix RFI Théâtre 2022 pour sa pièce « Port-au-Prince et sa douce nuit ». Ce prix sera décerné ce dimanche, au Festival des Francophonies, à Limoges en France.

« Pendant toute une nuit, elle réveille avec tendresse et terreur les rêves et les réalités cauchemardesques d’un couple amoureux à Port-au-Prince ». Avec ce portrait sublime, métaphorique et poétique de son pays, Gaëlle Bien-Aimé, 34 ans, décroche le prix RFI Théâtre 2022.

Sa voix, à la fois douce et forte, repose sur un imaginaire puissant et poétique. La pensée théâtrale de Gaëlle Bien-Aimée est nourrie par une langue multiple reflétant la réalité terrifiante et les rêves encerclés par la violence de son pays. « Port-au-Prince et sa douce nuit », rédigée avec une plume réaliste et revendicative en même temps, laisse peu de place à l’espoir, mais ouvre les portes de l’imaginaire pour un futur meilleur.

Dans cette pièce, Gaëlle Bien-Aimée présente Zily et Férah, un couple d’amoureux qui s’embrasse, se regarde, se parle, fenêtre ouverte, pendant une longue nuit à Port-au-Prince. Ils habitent dans une maison à Pacot, quartier huppé de la ville, mais la situation est plus que tendue… Zily, « poétesse en cavale », est depuis longtemps épuisée de ce pays qui lui a souvent fait « l’effet d’une pilule contraceptive ». Férah travaille à l’hôpital et voit toutes les atrocités de cette ville au bord du précipice.

Dans l’histoire, les amants se murmurent des mots doux, se caressent, se souviennent du temps passé, mais, entre-temps, l’horreur autour progresse inlassablement dans les rues « drapées d’une obscurité invincible ». Pour Gaëlle Bien-Aimé, les rues sont presque des personnages qui « racontent des vérités sur la ville et sur nous ». Mais le seul moyen de les traverser sans danger est de se réfugier dans ses souvenirs.

La nouvelle a été annoncée par Odile Sankara, metteuse en scène burkinabè et Présidente du jury du prix RFI Théâtre 2022 via une vidéo publiée sur la page facebook du média français.

« Nous avons choisi le texte de Gaëlle d’abord pour la qualité de l’écriture. C’est bien précis, concis, même si ça reste jeune parce que c’est une jeune autrice », a fait savoir la Présidente. « Sa sensibilité, sa précision, les personnages aussi nous ont beaucoup touchés. Et moi particulièrement, ça m’a beaucoup émue et touchée », a t-elle continué.

L’actrice n’a pas caché sa satisfaction en apprenant la nouvelle. « Merci au jury ! Je reçois ce prix en pensant à mes sœurs, à mes étudiant.e.s. Clin d’œil au petit frère Jean D’AMÉRIQUE qui me rassure, toujours », réagit Bien-Aimée sur facebook.

« J’écris pour que les gens qui ne sont pas au pays ou qui ne connaissent pas Haïti comprennent ce qui s’y passe », explique l’autrice jointe au téléphone à Port-au-Prince par RFI. « C’est important pour moi. Car il y a un silence total des médias autour de ce qui se passe en Haïti. Depuis deux semaines, toutes les rues sont bloquées. Depuis deux semaines, les gens sont bloqués chez eux. Moi, j’écris pour que les gens comprennent et se parlent dans ce pays. Je ne sais pas si cela va nous aider à quelque chose, mais nous sommes très isolés », déplore-t-elle.

La comédienne et auteure haïtienne Gaëlle Bien-Aimé en remportant la 9e édition du prix RFI Théâtre, succède à l’écrivain haïtien Jean D’Amérique qui a gagné ce prix l’année dernière.

Le « Prix RFI Théâtre » est organisé en partenariat avec la SACD, l’Institut français, l’Institut français de Saint-Louis du Sénégal Villa Ndar, les Francophonies – Des écritures à la scène, Théâtre Ouvert – Centre National des dramaturgies contemporaines, et le Centre Dramatique National de Normandie-Rouen. Il a pour objectif de promouvoir la richesse des écritures dramatiques contemporaines francophones du Sud et de favoriser le développement de la carrière de jeunes auteurs·rices.

Plus de publications

Laisser un commentaire

Catégories