© %author%

Lancement de l’Initiative pour la santé des femmes en Afrique

Une initiative continentale dédiée à la santé des femmes a été lancée aujourd’hui, le 9 Novembre 2022, pour promouvoir et mettre en œuvre des solutions visant à améliorer les soins de santé pour les femmes en Afrique.

La Coalition pour la santé des femmes en Afrique (CoWHA) est la première initiative émanant d’une conférence qui s’est tenue en février au Kenya, où Les organisations et les gouvernements se sont réunis pour examiner et élaborer une nouvelle approche pour améliorer les systèmes de santé sur le continent.

Dr Abofele Khoele, Directeur général d’Organon,une société pharmaceutique axée sur la santé des femmes, de l’Afrique du Sud et de l’Afrique subsaharienne, a déclaré : « L’équité entre les sexes dans l’accès à la santé et dans d’autres paramètres de la société est un idéal pour lequel Organon travaille depuis sa création il y a un peu plus d’un an, et cela est illustré dans sa vision de créer un meilleur et plus sain chaque jour pour chaque femme. Cette vision est au cœur du mandat d’organisation, elle est ancrée dans l’ADN de l’entreprise, et On est donc heureux d’avoir trouvé des points communs avec l’African Health Business, Hologic et toutes les parties prenantes clés présentes au lancement. »

khoele a noté que la connaissance et la recherche profonde sont au cœur de COWHA. Il en va de même pour le dialogue et l’élaboration de politiques tout en créant une sensibilisation globale et une base de connaissances universelle pour le public. « La COWHA se concentrera sur les trois piliers stratégiques que sont le savoir et la recherche, les politiques et le dialogue et, enfin, l’action, qui sont tous essentiels à la mission pour atteindre l’objectif déclaré de promouvoir la santé des femmes. Le premier pilier de la connaissance et de la recherche vise à s’attaquer directement au grand défi de l’écart entre les données sur le genre, ainsi qu’au fossé mondial nord-sud dans les données. La recherche locale visant à trouver des solutions locales est extrêmement importante pour assurer l’adéquation et la pertinence dans notre contexte africain. Le deuxième pilier traite des activités qui jettent les bases de cadres politiques cohérents qui permettront à toute l’Afrique de s’élever ensemble, sans laisser de femmes pour compte. Le dernier pilier vise à traduire l’intention en résultats concrets en tirant parti des synergies, des ressources et en consolidant les efforts des gouvernements et du secteur privé pour avoir un impact à l’échelle du continent.

En terminant, Khoele a souligné que les acteurs de la santé doivent continuer ce qu’ils ont fait, mais avec plus de détermination et de structure. « Nous devons continuer à renforcer les systèmes de santé grâce à des programmes de détection, de diagnostic et de traitement précoces et à des initiatives qui donnent accès à des dispositifs et à des médicaments qui sauvent des vies et qui changent d’autres. »

Parmi les autres conférenciers notables qui ont assisté au lancement, mentionnons Mme Ergogie Tesfaye, ministre des Femmes et des Affaires sociales en Éthiopie, la ministre a officiellement lancé la coalition et a exprimé son soutien retentissant à la COWHA.

Dans son discours, elle a souligné les nombreuses disparités auxquelles les femmes sont confrontées et a souligné à quel point une action continue et déterminée de la part des gouvernements, du secteur privé et du grand public est essentielle pour parvenir à de meilleurs soins et services pour les femmes.

Les invités ont également eu l’occasion de contribuer au mandat de la COWHA en rédigeant leurs visions pour la santé des femmes en Afrique, ces commentaires ont démontré que le succès que la COWHA vise à atteindre dans ses objectifs ne peut être atteint que par la collaboration.

Plus de publications

Laisser un commentaire

Catégories