© %author%

Photo Drew Angerer / Getty Images

Le chanteur R. Kelly accusé, encore une fois, de pédophilie

Si l’année 2019 a jusqu’à présent bien commencé pour quelques-uns, ce n’est pas le cas pour le chanteur R. Kelly. La semaine dernière, la chaîne américaine Lifetime a diffusé Surviving R. Kelly (« Survivre à R. Kelly » en version française), un documentaire qui accuse l’artiste d’avoir eu des relations sexuelles avec plusieurs jeunes filles alors qu’il était lui-même majeur. Selon certains médias, R. Kelly pourrait cette fois ne pas s’en sortir à bon compte.

R. Kelly de son vrai nom Robert Sylvester Kelly a été, depuis des années, accusé de viol, d’agression sexuelle et de pédophilie et à chaque fois, il a été acquitté. 

« Surviving R. Kelly », film d’une durée de six (6) heures, partage les témoignages d’ex-choristes, d’anciens producteurs et des victimes, toutes des personnes qui ont côtoyé l’artiste, qui décrit la star du RnB comme un véritable prédateur sexuel. On l’accuse aussi d’avoir transformé plusieurs d’entre elles en esclaves sexuelles, les coupant de leur famille et de leurs proches. Certaines femmes, toujours dans le documentaire, présentent R. Kelly comme un homme violent qui exigeait qu’elles l’appellent « daddy » (papa en français). 

Depuis la diffusion du long métrage, plusieurs icônes de la musique principalement des collaborateurs ont décidé de réagir notamment la chanteuse Lady Gaga qui a d’ailleurs été victime de viol à l’âge de dix-neuf (19) ans. Après avoir visionné le film, cette dernière avait promis de supprimer des plateformes de streaming la chanson « Do What U Want (With My Body) » (Fait ce que tu veux avec mon corps), enregistrée en 2013 avec le chanteur R. Kelly. Elle a tenu sa promesse quelques jours après.

Lors d’une conférence de presse, toujours en rapport avec les accusations dont sévissent R. Kelly, organisée ce 14 janvier à New York, Faith Rodgers, une jeune femme de vingt (20) ans, a affirmé  avoir été victime d’« actes d’intimidation et de rétorsion » de la part de l’artiste. La jeune femme a également envoyé un message fort à la grande figure du RnB des années 90 en lui disant « Time’s up » (« ton heure a sonné »), l’une des célèbres formules du mouvement #MeToo. 

Rappelons que R. Kelly est un chanteur, producteur et auteur-compositeur qui est très renommé aux Etats-Unis de par ses tubes comme I Believe I Can Fly, If I Could Turn Back the Hands of Time et de When A Woman Loves, une chanson qui décrit la femme comme un être qui est capable d’aimer d’une façon inconditionnelle en dépit des cœurs brisés ou des peines de cœur. 

Laisser un commentaire

Catégories