Source google search

L’engagement de l’actrice Cate Blanchett : un exemple fascinant

L’actrice Cate Blanchett désignée en janvier dernier, préside actuellement le 71e festival des Cannes qui a lieu du 8 au 19 mai, au palais des festivals, a Cannes, en France. Nommée parmi 100 autres en 2017 par le Time Magazine comme l’une des personnalités les plus influentes du monde, elle est aussi aujourd’hui une figure importante dans la lutte contre le harcèlement dans le milieu du cinéma.

De son vrai nom Catherine Elise Blanchett,  elle est la 12e femme à présider le jury du festival de Cannes. Actrice de longue carrière, détentrice de nombreuses récompenses et nomination comme le Oscar, Golden Globe, SAG AWARD, BAFTA de la meilleure actrice, l’australienne de 48 ans est devenue une femme engagée dans le milieu du cinéma. 

Pour avoir joué, à maintes reprises dans des films où elle incarne des personnages dans des rôles de femmes de conviction, outre les écrans,  elle livre un combat sans merci contre le harcèlement sexuel et pour le droits des femmes dans le cinéma. Par ailleurs, elle dénonce le sexisme qui  y règne et combat les écarts de salaire entre les actrices et les acteurs. 

Dans une vision pragmatique, elle lance avec 300 autres femmes évoluant dans le secteur, le 1er janvier de cette année, la Fondation « Time’s up » (C’est fini, en français). Laquelle fondation est destinée à accompagner juridiquement les femmes et les hommes victimes de harcèlement au travail. En particulier, celles ou ceux dont le salaire ne répond pas. Par cette initiative, les instigatrices de « Time’s up » entend « faire du show-business un endroit sûr et équitable pour tous » lit-on dans une lettre ouverte signée par le consortium.

Rappelons que, Cate Blanchet a été l’une des premières célébrités à s’élever contre le producteur Harvey Weinstein, accusé par une centaine de femmes de harcèlement, d’agressions sexuelles et de viols en octobre dernier.

Laisser un commentaire

Catégories