© %author%

Source photo google search

« Les figures de l’ombre », un film qui inspire et motive les femmes haïtiennes

« Waw ! C’est un très beau film qui devrait être projeté dans toutes les écoles et sur toutes les chaines de télévision en Haïti ». C’est la réaction de Nadège après avoir vu « Les figures de l’ombre » ce mercredi 16 mai 2018 à l’Hôtel El Rancho.

Nadège est médecin de formation et travaille actuellement sur un projet baptisé « Sante Fanm ». Elle pense que le film lui a donné plus de motivation dans le cadre de la réalisation de ce projet.  

«  Je vais travailler davantage pour élargir ce projet au bénéfice des femmes », s’est résolue Nadège. 
Florence, quant à elle, est entrepreneure et journaliste. A la fin de la projection, elle est sortie de la salle avec un sourire au coin des lèvres malgré la fatigue sur son visage. Elle avait participé pendant toute la journée à une foire à El Rancho. Florence n’avait pas l’intention de visionner tout le film. Mais, l’histoire captivante et poignante de ce long métrage de 127 minutes l’a tenue en haleine. Il était 9h45 PM quand elle quittait la salle.  

«  Sincèrement, je suis plus que motivée. Si ces femmes avaient abandonné leur combat, nous, femmes haïtiennes ne seront pas là où nous en sommes aujourd’hui à parler de liberté, de respect de droits et d’émancipation des femmes. », a affirmé Florence.  

Ces réactions illustrent bien celles de plusieurs autres femmes qui se trouvaient dans l’assistance. Elles ont dit avoir appris beaucoup de leçons grâce à ce drame biographique réalisé par Theodore Melfi.  La principale, selon elles : « Peu importe les obstacles que l’on rencontre sur son chemin, on ne doit pas baisser les bras. Il faut continuer à croire en ses rêves ». 

Sortie en 2016, « Les figures de l’ombre » est une adaptation de l’ouvrage « intitulé Hidden Figures » écrit par Margot Lee Shetterly.  Ce film raconte l’histoire de trois mathématiciennes noires.  Il s’agit de Mary Jackson, Dorothy Vaughan et Katherine Johnson. Sans elles, la NASA n’aurait pas réussi à faire décoller une fusée et envoyer l’astronaute John Glenn au-delà de la stratosphère. Pourtant, elles étaient maintenues dans l’ombre de leurs collègues masculins et dans celle d’un pays en proie à de profondes inégalités. 

Ce film, plusieurs fois primés, a été projeté ce mercredi grâce au support de l’Ambassade américaine en Haïti. Cette projection fait partie des activités prévues dans le cadre de l’organisation du deuxième Sommet Numérique International pour les Femmes en Haïti (SIFNUH).  Cet évènement organisé du 15 au 17 mai 2018 entend valoriser les compétences féminines dans le domaine de la technologie, mais aussi de montrer les nombreuses opportunités qui existent pour les femmes entrepreneures. 

Laisser un commentaire

Catégories