© %author%

Livres au féminin : Une première édition à la gloire des femmes écrivaines

L’Organisation pour l’Emancipation des Femmes à travers l’Education (OEFE) s’offre une première édition de Livres au féminin. Cette foire du livre qui sera organisée du 10 au 12 août dans la ville du Cap-Haïtien pour les femmes écrivaines en signature aura pour invitée d’honneur Yanick Lahens. On peut s’attendre également à la présence de Milady Auguste, une auteure qui joint médecine et littérature.

Encore quelque jours pour la cité christophienne d’accueillir la grande première de Livres au féminin. Exposition des livres, vente signature, atelier d’écriture, conférence, prestations d’artistes seront au cœur de cette manifestation littéraire pour le plaisir des lecteurs, lectrices du grand Nord.

C’est un projet qui veut réunir des auteures (femmes) pour une vente signature. Ce qui permettra à la population haïtienne de découvrir les potentialités de ces dernières, de dénicher des écrivaines en herbe, qui pourraient élargir leur horizon de lecteurs (lectrices).

L’OEFE n’a pas fait les choses à moitié avec l’internationale Yanick Lahens comme invitée d’honneur. « Yanick Lahens est l’une des plus brillantes écrivaines de sa génération. Son œuvre nous invite à comprendre notre pays et le monde avec profondeur. Je pense qu’on doit faire beaucoup plus d’éloge de son œuvre. Yanick est un patrimoine vivant. Un modèle. Une source d’inspiration pour la jeunesse. Chacun de nous a besoin de modèle pour se construire ou pour rêver d’avenir », explique Marc Sony Ricot, le responsable de communication de l’OEFE.

Des têtes comme René Manigat Vancie ou encore Milady Auguste seront également de la partie. Celle qui est médecin résidente 2 en pédiatrie, à l’hôpital universitaire de Mirebalais (HUM) présentera, « En attendant le bout de la caverne », publié en 2018 chez Legs Édition.

« Livres au Féminin a, à mes yeux, une grande importance. Nous, femmes de lettres, haïtiennes avions soif d’une activité célébrant nos mots, nos rêves, notre potentiel, et apportant également un peu de fraîcheur à notre littérature qui a été fort longtemps dominée par les hommes », déclare Milady sur la réalisation d’un tel événement. « Livres au Féminin est l’occasion rêvée pour encourager beaucoup plus de discussions autour de la littérature féminine haïtienne et bien évidemment encourager beaucoup plus de jeunes femmes à croire en leur potentiel et à se lancer dans l’écriture », ajoute-t-elle.

D’un autre côté, la future pédiatre confie les soucis de lier ses deux carrières. Selon la docteur, discipline, passion, patience, courage et beaucoup d’encouragement de la part de la famille et des vrais amis sont les maîtres mots pour bien coordonner et évoluer dans ces deux domaines.

« Je vais vous donner un exemple concret : le processus d’écriture de mon second roman qui va être bientôt publié a été enclenché depuis la fin de mon internat et a pris fin au cours de ma seconde année de spécialisation, un processus qui a duré plus de 3 ans. Vous pouvez imaginer à quel point cela a été difficile. Mais avec beaucoup de détermination, j’ai atteint mon objectif », révèle-t-elle.

Le staff de son côté dit s’attendre à une grande fête du livre, surtout en ces temps difficiles. Néanmoins les difficultés financières sont pesantes, faute de sponsor. « On ne trouve le support de quiconque. C’est un festival autofinancé par l’équipe de l’organisation. Nous avons de grande ambition mais nous n’avons pas de moyen. Nous avons lancé un fonraising sur le GoFundMe mais on n’y trouve rien. Malgré tout on ne va pas laisser tomber », souligne Ricot.

On souhaite longue vie à Livres au féminin, dont les objectifs résument en la promotion de la littérature féminine.

Résumé du roman « En attendant le bout de la caverne »

En attendant le bout de la caverne, est un roman d’aventure, qui parle de Mélodie Devillefort, une étudiante haïtienne à La Sorbonne qui revient en Haïti suite à l’assassinat de son oncle Victor Devillefort. Cette jeune femme avec l’aide de plusieurs autres personnages, dont un jeune peintre allemand, essaie de comprendre la portée des recherches de son oncle qui tournaient autour de l’Atlantide. En suivant la piste de légendes, de symboles, cette jeune femme découvre un autre aspect de sa famille en Haïti et de sa personne.

Laisser un commentaire

Catégories