© %author%

Paula Mae - Source photo google search

Paula Mae Weekes, la nouvelle sensation du monde politique caraïbéen

Les femmes sont de plus en plus investies de grandes responsabilités politiques. S’il existe encore un manque à gagner en termes de quantité dans les postes de direction, on peut constater que les nouvelles percées atteignent les plus hautes sphères dans l’administration publique.

Paula est aussi la première femme élue dans la Caraïbe. Toutefois elle n’est pas la première à ce poste puisque, à titre provisoire, Ertha Pascal Trouillot dirigea Haïti entre mars 1990 et février 1991. Paula Mae Weekes est de race noire. 80% de la population trinidadienne est composée de Noirs et d’Indiens, ce qui nous porte à dire que la nouvelle élue représente la majorité sur les îles. Elle fut également chancelière à l’église anglicane où elle s’occupait des finances de l’église. Paula Mae Weekes succède à Anthony Carmona, également juge.

La République de Trinidad and Tobago fait partie du Commonwealth, ce qui place quand même la nouvelle élue en deuxième position dans la hiérarchie administrative après la reine Elisabeth II.

La République de Trinidad and Tobago, contrairement à ses voisins de la Caraïbe, ne fait pas du tourisme sa première source de revenus, ce qui lui vaut de préserver ses joyaux naturels. Cette non-invasion touristique n’entrave cependant en rien son économie vu que sa prospérité, le pays la doit à son exploitation pétrolière, à d’autres gaz naturels et également la pétrochimie. Ces exploitations font que ces deux îles sont les plus prospères de la Caraïbe.

Laisser un commentaire

Catégories