© %author%

Proposition de sortie de crise de la Ligue Haïtienne des Femmes pour le Renouveau

Des organisations de la société civile ne cessent de se prononcer sur la crise actuelle du pays. La dernière en date à avoir présenté une proposition de sortie de crise est la Ligue Haïtienne des Femmes pour le Renouveau (LIHFER). Elle a présenté ce vendredi 28 mai, un document intitulé « Cri des femmes haïtiennes. »

La ligue a dénoncé l’insécurité qui règne dans le pays, ces derniers mois, et aussi l’indifférence de la communauté internationale face à cette situation aggravante. Selon Pédrica Saint-Jean, coordinatrice générale de la LIHFER, la classe politique a totalement perdu la confiance de la population.

Madame Saint-Jean croit qu’il est urgent que ceux et celles qui souhaitent le changement fassent entendre leurs voix pour éviter le pire. À travers le document « Cri des femmes haïtiennes » rédigé suite à une causerie qui s’est tenue à Banj, le 20 avril dernier, les responsables de la ligue ont présenté une proposition de sortie de crise qui met l’accent sur l’implication des femmes dans les prises de décision pour résoudre la crise à laquelle fait face le pays.

La LIHFER propose de former un organe de médiation de 7 membres issus de différentes institutions de la société civile telles La Fédération des Barreaux, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), L’Université d’Etat d’Haïti (UEH), la Confédération des Haïtiens pour la Réconciliation (CHAR) ainsi que la diaspora.

« Les femmes doivent jouer un rôle important dans le processus de la médiation  » précise Francesca Dagrin, la secrétaire adjointe de la LIHFER. Elle invite également les « organisations de femme à renforcer leur travail pour l’intégration sociale de la femme ».

Laisser un commentaire

Catégories