Crédit photo : soumise par Rebecca Luc

Rebecca Luc sur la liste des 25 finalistes de Femme Dofen 2019

Actuelle Substitut Commissaire du gouvernement au parquet de la Croix des Bouquets, Rebecca Luc est l’une des vingt-cinq (25) finalistes de la première édition du concours « Femme Dofen ». Pour vous aider à mieux la connaitre, nous vous invitons à lire son histoire.

Originaire de Jérémie, Rebecca Luc est la 5ème d’une famille de 6 enfants. Ayant toujours eu une grande admiration pour son feu père, elle a décidé de marcher sur ses pas en étudiant les Sciences Juridiques. Le sens de leadership dont elle a fait preuve dès ses débuts à la faculté a motivé ses collègues à l’élire Vice-présidente. Très brillante et très active dans ses études, elle a décroché son diplôme avec brio. 


Après ses études de droit, Rebecca a donné naissance à une petite fille. La venue au monde de ce petit être lui pousse à combiner son nouveau statut, ses livres et son ordinateur pour trouver l’harmonie et l’équilibre entre sa vie d’étudiante et de jeune maman. Au final, sa détermination a été payante puisqu’elle a définitivement bouclé son cursus en présentant son mémoire de sortie sur la migration haïtienne en République Dominicaine, une situation qui lui a toujours interpellée.    

 
En 2014, sur les recommandations de ses paires qui ont vu en elle un leader, Rebecca qui fréquente l’Ecole du Barreau de Port-au-Prince a été désignée porte-parole de sa promotion par le Bâtonnier de l’Ordre. Pendant sa formation au sein de l’institution, elle a fondé avec sa meilleure amie d’enfance, l’Initiative des Femmes en Production (IFEP), une organisation de jeunes femmes jérémiennes qui défendent la cause des filles et des femmes en plaidant pour l’émancipation de ses dernières au plus haut niveau. 
 

L’année suivante, la jeune femme qui enseigne actuellement à l’université particulièrement au Centre d’Etudes Diplomatiques et Internationales (CEDI) est admise à l’Ecole de la Magistrature (EMA). Elle a vite été repérée par le Directeur Générale de l’établissement, encore pour son esprit de Leadership, qui l’a choisi pour parler de l’implication des femmes dans la Justice à travers un article publié par la Mission des Nations Unies en Haïti. 


Après ses études à l’EMA, elle est nommée Substitut du Commissaire du Gouvernement au Parquet de la Croix des Bouquets. Elle est responsable de la Cellule d’Administration et de Traitements des Dossiers, la Cellule Femme et Enfant et la Cellule sur la Traite des personnes. Son principal plaidoyer est contre la détention prolongée des femmes. Elle prend aussi à cœur les dossiers des enfants abandonnés surtout par leurs pères. Elle fait partie d’une commission qui travaille sur la détention préventive prolongée. 


Parallèlement, elle occupe bénévolement la fonction de Directrice de Programme à l’Institut Haïtien des Droits de l’Homme, où elle est à l’initiative de l’Université d’été des Droits de l’Homme et également du Festival International de film sur les Droits de la femme. 
 


Membre de deux (2) structures dont l’Association Internationale de Droit Pénal (AIDP), le Chapitre Haïtien des Femmes Juges et également membre signataire de « Haïti Devant », un parti politique ; Rebecca, même avec toutes ces flèches à son arc, n’a pas du tout chômé. Elle continue d’apprendre, de se former. 
 

Pour cette femme qui continue de jour en jour à être un modèle dans son entourage, sa citation préférée qui résume parfaitement son parcours de battante est : « Chaque femme a le droit d’exercer librement le métier de ses rêves ».

Laisser un commentaire

Catégories